L'ATLAS SOCIOLOGIQUE MONDIAL


Accueil ►  Revue ▶  Politique ▶  Nouvelle-Zélande: Quel sera le futur drapeau?

Nouvelle-Zélande: Quel sera le futur drapeau?


Atlasocio.com | Publié le 14/08/2015

 

© govt.nz
Le futur drapeau néo-zélandais se trouve peut-être dans cette liste.

La consultation afin de trouver un nouveau drapeau pour la Nouvelle Zélande a été lancée l’an dernier par le premier ministre John Key. Elle a depuis rencontré un franc succès, le gouvernement ayant reçu 10 292 propositions.

Ne plus être confondu avec l’Australie... mais pas seulement

L’une des raisons invoquées est la ressemblance entre le drapeau de la Nouvelle-Zélande avec celui de son voisin australien. En effet, de par leur histoire et géographie communes, la Nouvelle-Zélande et l'Australie ont une bannière très similaire.


A gauche le drapeau de la Nouvelle-Zélande,
à droite celui de l'Australie.

Mais le but premier, et moins avouable diplomatiquement, est surtout de se séparer de l’Union Jack, symbole de l’ancien colonisateur anglais. Car la Nouvelle Zélande, bien qu’indépendante depuis 1907, est membre du Commonwealth et a toujours conservé l’étendard britannique sur son drapeau national.

A la recherche d’un drapeau représentatif de la société néo-zélandaise

Les citoyens avaient la possibilité de proposer leurs drapeaux en l’envoyant à un site gouvernemental spécialement dédié pour l’occasion. Et, si 10 292 propositions ont été faites, seules 40 ont été retenues. La recherche d’un consensus national entre citoyens de différentes origines ethniques (maoris, britanniques etc.) est la priorité du Premier ministre John Key qui dit rechercher «un nouveau drapeau qui nous célébrerait comme une nation progressiste, rassembleuse et connectée à son environnement».

▶   Consulter la fiche de la Nouvelle-Zélande

La «fougère d'argent», appelée silver fern, est déjà considérée comme un symbole de la Nouvelle-Zélande. Elle figure d'ailleurs sur 11 des 40 drapeaux restants. Ce succès peut s’expliquer par le fait qu’elle incarne déjà la célèbre équipe nationale de rugby, les All Blacks. En outre, la fougère figure déjà sur les pièces de monnaie et est le logo de plusieurs compagnies touristiques.

Dans la mystique maorie, la fougère argentée provient de l’océan avant d’avoir rejoint la forêt afin de jouer le rôle de guide. C'est pourquoi les chasseurs maoris l'utilisaient en forêt en posant ses frondes à l'envers sur le sol pour retrouver leur chemin [1].

Un long chemin consultatif reste à parcourir

La quête d’un nouveau drapeau est encore longue, avec plusieurs échéances prévues. En septembre prochain, un jury d’experts en vexillologie (étude des drapeaux) et en propriété intellectuelle sélectionnera les 4 finalistes, que les citoyens seront appelés à départager lors d’un premier référendum en novembre 2015. Enfin, le gouvernement organisera un second vote en mars 2016 et opposera le drapeau actuel à la nouvelle proposition.

▶ LIRE : Le drapeau au secours de la nation. Les cas fidjien et néo-zélandais.

Mais la bataille démocratique n'est pas gagnée. Selon un sondage réalisé en avril 2014, seulement 28% des répondants se disaient pour un changement de drapeau, alors que 72% étaient contre. Deux conceptions de l’histoire nationale s’opposent : ceux affirmant que le drapeau actuel rappelle trop le passé colonial au détriment de la présence maorie sur le territoire ; et ceux souhaitant le conserver en l’honneur des soldats qui se sont battus au nom du pays depuis l’indépendance.


Notes et références bibliographiques

  1. [1] D. Hackett Fischer, "Fairness and Freedom. A History of Two Open Societies: New Zealand and the United States", Oxford University Press,‎ 2012, p.17

reseaux-sociaux