L'ATLAS SOCIOLOGIQUE MONDIAL


Accueil ►  Revue ▶  Histoire ▶  Seuls 22 États au monde n’ont pas subi d’attaque du Royaume-Uni au cours de leur histoire

Seuls 22 États au monde n’ont pas subi d’attaque du Royaume-Uni au cours de leur histoire


Atlasocio.com | Publié le 07/09/2015

 

© Atlasocio.com
 Carte des territoires ayant été attaqués par le Royaume-Uni au cours de leur histoire.

Le Royaume-Uni, par son vaste empire colonial, a marqué l’Histoire. C’est le moins que l’on puisse dire au regard d’une carte qui révèle que seuls 22 États – sur les 197 reconnus par l’ONU – ont été épargnés par les attaques britanniques.

Un empire qui a occupé jusqu'à 22% des terres émergées

À son apogée en 1922, le vaste Empire britannique comptait environ 400 millions d’habitants, soit un quart de la population mondiale, pour 29,8 millions de km². Le Royaume-Uni occupait donc à cette période 22% des terres émergées de la planète.

Aucun continent n’a été épargné par cet appétit impérialiste : après l’Amérique du Nord et la perte des Treize colonies (États-Unis actuels) en 1783, c’est au tour de l’Afrique, de l’Asie et de l’Océanie de voir les troupes britanniques débarquer sur leurs plages. Les deux Guerres mondiales mettent cependant fin à cette domination sans partage, affaiblissant considérablement l’économie et surtout le prestige du Royaume-Uni.

C’est ce passé colonial que l’historien Stuart Laycock a tenté de retracer au sein de son ouvrage paru en 2012 et intitulé All the Countries We've Ever Invaded: And the Few We Never Got Round To (Tous les pays que nous avons envahis : Et les rares que nous n’avons jamais attaqués).

Seuls 22 États épargnés

En analysant l’histoire de chaque pays, Stuart Laycock a établi si, à un moment ou un autre, ils ont subi une incursion du Royaume-Uni. À ce titre, la France est en tête du classement. Mais le plus impressionnant est sans doute le fait que seuls 22 États – sur les 197 aujourd'hui reconnus par l’ONU – ont été épargnés par les attaques britanniques :

États n'ayant pas été attaqués par le Royaume-Uni au cours de leur histoire

Rang État Continent
© Atlasocio.com
  Andorre Europe
  Biélorussie Europe
  Bolivie Amérique du Sud
  Burundi Afrique
  Centrafrique Afrique
  Congo (République) Afrique
  Côte d'Ivoire Afrique
  Guatemala Amérique du Nord
  Kirghizistan Asie
  Liechtenstein Europe
  Luxembourg Europe
  Mali Afrique
  Marshall (Îles) Océanie
  Monaco Europe
  Mongolie Asie
  Ouzbékistan Asie
  Paraguay Amérique du Sud
  Sao Tomé-et-Principe Afrique
  Suède Europe
  Tadjikistan Asie
  Tchad Afrique
  Vatican Europe

Une nostalgie non avouée du colonialisme ?

Plusieurs points sont à préciser. Tout d'abord, les territoires comptabilisés ne constituaient pas à l’époque des "États", organisés au sens où on l’entend aujourd’hui. En outre, par « incursions britanniques », l’auteur y inclut également celles menées par les pirates, corsaires et explorateurs commandités par la Grande-Bretagne. Ces données ont donc tendance à accentuer l’étendue de l’influence coloniale passée, même si elle était déjà considérable. Ainsi, de nombreux territoires autrefois occupés par l’Espagne (Costa Rica, Équateur et Salvador) sont intégrés dans la liste seulement en raison des raids de la piraterie britannique.

Ce travail académique cacherait-il en réalité une certaine nostalgie de l’impérialisme d’antan ? L’auteur s’en défend, bien qu’en concédant certains points : « À un certain niveau, pour les Britanniques, il est tout à fait étonnant et assez humiliant, que tout cela fasse partie de notre histoire, car de toute évidence il y a des périodes dont nous sommes moins fiers. [Toutefois] le livre n’a pas l’intention de porter un quelconque jugement moral sur notre histoire ou notre empire. Il a plutôt été conçu à des fins ludiques. » [1]. À croire que le colonialisme est un sujet "léger".


Notes et références

  1. [1] Jasper Copping, "British have invaded nine out of ten countries - so look out Luxembourg", The Telegraph, le 04/11/2012. URL

reseaux-sociaux