L'ATLAS SOCIOLOGIQUE MONDIAL


Accueil »  États et territoires du monde »  Inde

Inde


Par Atlasocio.com | Mis à jour le 27/07/2018

 

L'Inde, officiellement la République de l'Inde, est un État d'Asie, occupant la majeure partie du sous-continent indien.

Drapeau
Adoption : 22 juillet 1947
Le drapeau de l'Inde se compose de trois bandes horizontales de largeur égale dont les couleurs ont une signification précise : l'orange Safran symbolise l'hindouisme, le vert l'islam, et le blanc le désir de paix et d'entente entre les communautés. Au centre se trouve le Chakra d'Ashoka, emblème bouddhiste de la connaissance et du mouvement, dont les rayons représentent les 24 heures de la journée.
Carte
États frontaliers (km) :
L'Inde possède 7 000 km de côtes.
×

Localisation L'Inde, officiellement la République de l'Inde, est un État d'Asie, occupant la majeure partie du sous-continent indien.

La civilisation de la vallée de l'Indus est l'une des plus anciennes du monde. Vers 1500 avant l’ère chrétienne, les tribus aryennes en provenance du nord-ouest gagnent le sous-continent indien et se mélangent avec les premiers habitants de la région, les Dravidiens, pour créer la culture indienne traditionnelle. Formé à partir du royaume de Magadha en 321 av. J.-C., l'empire Maurya règne sur la plaine du Gange avant d’atteindre son zénith durant le règne d’Ashoka (304-232 av. J.-C.). Ce dernier, ayant accédé au pouvoir en 273 av. J.-C., parvient à réaliser l’unification d’une grande partie du sous-continent indien, allant de l’Afghanistan actuel jusqu’au Bengale. Souverain non-violent, Ashoka réorganise l’administration avec l’augmentation du nombre de fonctionnaires et encourage la propagation du bouddhisme.

La dynastie des Gupta, fondée en l’an 320 par Chandragupta, connaît une importante expansion territoriale au cours du IVe siècle. État relativement décentralisé, les royaumes composant l’empire Gupta disposent d’une importante autonomie politique. Cette période est également marquée par la tolérance religieuse : le brahmanisme (ou hindouisme ancien) cohabite pacifiquement avec le bouddhisme. Par la propagation de la science (mathématiques, astronomie) et de l’art (littérature, théâtre, peinture, sculpture), l’« âge d’or » de la culture indienne se réalise au cours de l’ère gupta. Le déclin du pouvoir des Gupta intervient à la fin du Ve siècle, sous l'effet d'invasions extérieures (Huns Blancs ou Shvetahûna) et de l'apparition de royaumes indépendants aux périphéries de l’empire.

Aux Xe et XIe siècles, les Turcs et les Afghans envahissent l'Inde et établissent le Sultanat de Delhi, propageant l’islam dans le sous-continent. Au début du XVIe siècle, l'empereur Babur établit la dynastie Moghol qui gouverne l'Inde pendant plus de trois siècles. Les premiers explorateurs européens commencent à s’installer sur les côtes indiennes mais c’est le Royaume-Uni qui, au XIXe siècle, devient la puissance politique dominante du sous-continent.

La longue résistance non violente à la domination britannique menée par Mahatma Gandhi et Jawaharlal Nehru aboutit à l'indépendance de l’Inde en 1947. Le 15 août 1947, la « partition des Indes » (Indian Independence Act) basée sur la démographie religieuse mène au partage de l’ancien Empire colonial britannique des Indes en deux États distincts : le Dominion du Pakistan à majorité musulmane (Pakistan et Bangladesh actuels), et l'Union indienne à majorité hindoue (Inde). Responsable d’environ un million de morts, il s’agit d’un des plus importants déplacements de population de l’histoire moderne avec plus de 12,5 millions de personnes qui rejoignent l’un ou l’autre côté de la frontière. Par la suite, trois guerres opposent l’Inde et le Pakistan (guerres indo-pakistanaises de 1947, 1965 et 1971). Les essais d’armes nucléaires de l’Inde en 1998 encouragent le Pakistan à effectuer ses propres tests la même année.

Considérée comme la démocratie la plus peuplée au monde, l’Inde fait face à une importante pauvreté, accentuée par des inégalités sociales (système des castes). Ces dernières décennies, le gouvernement indien accélère le développement des infrastructures (accès à l’éducation, soins), notamment en zone rurale.

Premier producteur et exportateur de médicaments génériques du monde, l'économie indienne repose principalement sur les services (informatique) et l’industrie manufacturière, grâce à une main d'œuvre qualifiée et bon marché.


Territoire, topographie, et climat
superficie : 3 166 414 km²
Plus haut sommet : Kangchenjunga | 8 586 m
Plus long fleuve : Indus | 3 180 km
Faible                                    Élevé

Topographie L’Inde occupe environ les trois quarts de la superficie du sous-continent indien, ainsi que plusieurs archipels : les îles Laquedives situées dans les mers des Laquedives et d'Arabie au sud-ouest ; les îles d’Andaman et de Nicobar situées dans la mer d'Andaman à 1 380 km au sud-est. Le pays est dominé au nord et au nord-est par le massif de l’Himalaya, à l'ouest par le désert du Thar, tandis que le reste de l'Inde septentrionale et orientale est occupé par la zone fertile de la plaine du Gange. L'Inde possède un climat de type tropical et tropical humide sur la majeure partie du territoire, alpin à l'extrême nord, aride à l'ouest, et semi-aride à l'intérieur des terres de la péninsule méridionale.

Utilisation des terres (2011)

Sources : Food and Agriculture Organization of the United Nations ; The World Factbook, CIA.
Rang Utilisation % superficie
© Atlasocio.com
  Terres arables 52,8
  Forêts 23,1
  Cultures permanentes 4,2
  Pâturages permanents 3,5
  Autres 16,4


Indicateurs démographiques
population : 1 310 000 000 | Très élevée (2017)
densité : 394 hab./km² | Élevée
âge médian : 26,6 ans | Faible (2015)
croissance démographique : 1,32% | Moyenne (2013)
indice de fécondité : 2,5 | Moyen (2014)
taux de natalité : 21,34‰ | Moyen (2013)
taux de mortalité : 7,24‰ | Faible (2013)
Solde migratoire : 0,00‰ | Stable (2016)


Urbanisation
Population urbaine : 33,5% | Faible (2017)

Principales aires urbaines

Source : Office of the Registrar General & Census Commissioner, India.
Rang Aire urbaine Population
Recensement 2011 Estimation 2016
© Atlasocio.com
  Delhi  11 034 555 26 454 000
  Mumbai (Bombay) 12 442 373 21 300 000
  Kolkata (Calcutta) 4 496 694 14 617 882
  Bengaluru (Bangalore) 8 443 675 12 339 447
  Chennai (Madras) 4 646 732 8 917 749
  Hyderabad 6 993 262 7 750 334
  Ahmedabad 5 577 940 7 650 000
  Surat 4 467 797 5 935 000
  Pune 3 124 458 5 057 709
  Jaipur 3 073 350 3 978 954
Capitale de l'État


Langues
officielle(s) : hindi (41,03%), anglais
régionale(s) : assamais, bengali, bodo, dogri, gujarati, hindi, kannada, kashmiri, konkani, maithili, malayalam, manipouri, marathi, népali, oriya, panjabi, ourdou, sanskrit, santali, sindhi, tamoul, télougou
Selon le recensement de 2001, l'Inde compte 234 langues maternelles, dont 29 ont plus d'un million de locuteurs natifs.
Sources : 50th Report of the Commissioner for linguistic minorities, Ministry of Minority Affairs, Government of India, July 2012 to June 2013 ; “General Note”, Census Data 2001, Office of the Registrar General & Census Commissioner, Ministry of Home Affairs, Government of India.

Principales langues maternelles (2001)

Rang Langue maternelle Nombre de locuteurs % population totale
© Atlasocio.com
  Hindi [1] 422 048 642 41,03%
  Bengali 83 369 769 8,11%
  Télougou 74 002 856 7,19%
  Marathi 71 936 894 6,99%
  Tamoul 60 793 814 5,91%
  Ourdou [1] 51 536 111 5,01%
  Gujarati 46 091 617 4,48%
  Kannada 37 924 011 3,69%
  Malayalam 33 066 392 3,21%
  Odia 33 017 446 3,21%
  Pendjabi 29 102 477 2,83%
  Assamais 13 168 484 1,28%
  Maithili 12 179 122 1,18%
  Santali 6 469 600 0,63%
  Kashmiri 5 527 698 0,54%
  Népalais 2 871 749 0,28%
  Sindhi 2 535 485 0,25%
  Konkani 2 489 015 0,24%
  Dogri 2 282 589 0,22%
  Manipuri 1 466 705 0,14%
  Bodo 1 350 478 0,13%
  Sanskrit 14 135 Négligeable
<1% ; 1-5% ; 5-10% ; 10-50% ; ≥50%
[1] L'hindi et l'ourdou forment en réalité une seule et même langue, l'hindoustani. Cependant, l’hindi utilise l’alphabet devanagari, tandis que l’ourdou emploie l’alphabet arabo-persan. Concernant leurs vocabulaires respectifs, l'hindi a privilégié le recours au sanskrit, alors que l'ourdou s'inspire davantage du perse et de l'arabe.
Source : “Scheduled Languages in descending order of speaker's strength - 2001”, Office of the Registrar General & Census Commissioner, Ministry of Home Affairs, Government of India.


Ethnies
Indiens (72%), Dravidiens (25%), Mongols et autres (3%)
Si le recensement national indien ne reconnaît pas les groupes raciaux ou ethniques, les autorités officielles reconnaissent en revanche les castes répertoriées (“Scheduled Castes”) et les tribus répertoriées (“Scheduled Tribes”) qui représentent respectivement 167 millions (16,2% de la population totale) et 84 millions de personnes (8,2%).
Source : The World Factbook, CIA, 2000.


Religions

Évolution de la répartition des religions en Inde (1951-2011)

Rang croyance % de la population
1951 1971 1991 2011
© Atlasocio.com
  Hindouisme 84,10% 82,73% 81,53% 79,80%
  Islam 9,80% 11,21% 12,61% 14,23%
  Christianisme 2,30% 2,60% 2,32% 2,30%
  Sikhisme 1,79% 1,89% 1,94% 1,72%
  Bouddhisme 0,74% 0,70% 0,77% 0,70%
  Jaïnisme [1] 0,46% 0,48% 0,40% 0,37%
  Zoroastrisme [2] 0,13% 0,09% 0,08% -
  Déisme-Agnosticisme-Athéisme - - - 0,20%
  Autres religions 0,43% 0,41% 0,44% 0,70%
<10% ; 10-29% ; 30-49% ; 50-69% ; ≥70%
[1] Probablement apparu vers le IXe siècle ou Xe siècle avant l'ère chrétienne, le jaïnisme est très proche de l'hindouisme et du bouddhisme : le croyant doit atteindre l'illumination menant à la fin des réincarnations appelée moksha ou nirvana.
[2] Originaire d'Iran, le zoroastrisme est une religion monothéiste apparue au VIIe siècle av. J.-C., tirant son nom de son fondateur Zarathoustra.
Source : Census of India [1951, 1971, 1991, 2011], Office of the Registrar General & Census Commissioner, Ministry of Home Affairs, Government of India.


Gouvernement & administration
régime politique : République à régime parlementaire
capitale : New Delhi


Défense
Indice de puissance militaire : 0,2695 | Très élevé (2015)
Arme nucléaire : 110 têtes nucléaires | Puissance nucléaire (2014)
Effectifs militaires : 4 768 407 | Très élevés (2012)
Conscription : Pas d'obligation (2015)
Indice de pacifisme : 2,571 | Faible (2014)
Indice de terrorisme : 7,86 | Impact élevé (2014)


Droits & démocratie
Indice de démocratie : 7,30 | Démocratie imparfaite (2011)
Liberté de la presse : 40,34 | Situation difficile (2014)
Droit à l'avortement : Illégal sauf pour raisons de santé, motifs socio-économiques et viol (2015)
Droit à l'euthanasie : Euthanasie passive légale (2015)


Justice & criminalité
Peine de mort : Légale et appliquée
Taux d'homicide volontaire : 3,5 | Faible (2012)
Taux d'incarcération : 33 | Très faible (2015)


Liberté de religion
Restrictions gouvernementales : 5,0 | Élevées (2013)
Hostilités sociales : 9,0 | Très élevées (2013)


psychisme
Indice de bonheur : 4,565 | Faible (2015)
Taux de suicide : 21,1 | Très élevé (2012)


Conjugalité
Polygamie : Autorisée et pratiquée pour certaines communautés
Homosexualité : Union homosexuelle non reconnue (La Cour suprême a dépénalisé l'homosexualité en septembre 2018)
Taux de divortialité : n.c.


Condition de la femme
Niveau de sécurité physique : Très faible (2014)
Femmes victimes de violences : 33% | Situation difficile (2012)
Justification des violences conjugales : 44,7% | Situation difficile (2015)


Droits de l'enfant
Discipline imposée par la violence : n.c.
Mariage des enfants : 47,4% | Situation difficile (2014)
Travail des enfants : 11,8% | Problèmes sensibles (2015)


Personnes âgées
Situation des seniors : 39 | Situation difficile (2014)


Scolarité
Taux d’alphabétisation : 72,22% | Moyen (2015)
Espérance de vie scolaire : 11,88 années | Moyenne (2014)
Taux de scolarisation (primaire) : 90,03% | Très élevé (2014)
Taux de scolarisation (secondaire) : 66,70% | Moyen (2014)


Recherche & universités
Publications scientifiques de l'État : 868 719 (1996-2013)
Universités de renommée mondiale : 1 (2014)
Contribution/prestige faible                                    Contribution/prestige élevé(e)


monnaie : Roupie indienne
PIB (M$): 2 095 398,35 | Très élevé (2015)
Croissance PIB : 7,6% | Très élevée (2015)
PIB/habitant ($) : 1 598 | Faible (2015)


Ressources naturelles
Charbon, minerai de fer, manganèse, mica, bauxite, titane, chromite, gaz naturel, diamants, pétrole, calcaire.
L'Inde possède la quatrième plus importante réserve de charbon au monde.


Budget

Dépenses publiques

Source : Banque mondiale.
Rang Budget Dépenses en % du PIB
© Atlasocio.com
  Santé 3,96% (2013)
  Éducation 3,86% (2012)
  Armée 2,41% (2014)
  Recherche 0,80% (2011)
Peu prioritaire                                Très prioritaire


Secteurs d'activité

Répartition des secteurs d'activité

Rang Secteur d'activité % de la population active
(est. 2012)
% du PIB
(2013)
© Atlasocio.com
  Tertiaire (Services) 31% 56,9%
  Primaire (Agriculture) 49% 17,4%
  Secondaire (Industrie) 20% 25,8%
Très dépendant                                Peu dépendant


Réalités socio-économiques
Indice de développement humain : 0,586 | Moyen (2014)
Indice de progrès social : 53,06 | Faible (2015)
Indice du capital humain : 57,62 | Faible (2015)
Droits du travail : Situation très grave (2015)


Emploi
Taux de chômage : 3,59% | Très faible (2017)
Taux de chômage des -25 ans : 10,19% | Élevé (2017)


Répartition des richesses
Indice de corruption : 38 | Élevé (2015)
Inégalités de revenu : 36 | Moyennes (2011)
Population sous le seuil de pauvreté : 21,9% | Moyenne (2012)


Infrastructures & tourisme
Accès à Internet : 15,1% | Très faible (2013)
Entrées touristiques : 8 027 000 | Moyennes (2015)


Indice de la faim : 29 | Moyen (2015)
Accès à l'eau potable : 92% | Très élevé (2011)
Accès aux sanitaires : 35% | Très faible (2011)

espérance de vie : 68,3 ans | Moyenne (2015)
espérance de vie en bonne santé : 59,5 ans | Faible (2015)

Immunisation DTP (% enfants vaccinés) : 87% | Élevée (2015)

Couverture des services de santé : 56% | Faible (2015)
Médecins par habitant : 0,702‰ | Situation difficile (2012)
Lits d'hôpitaux par habitant : 0,7‰ | Situation très grave (2011)


Structure de la production électrique

Production électrique nationale (2012)

Rang Type de production électrique % production électrique nationale
© Atlasocio.com
  Fossile 83,4%
  Hydraulique 10,5%
  Nucléaire 3%
  Éolien 2,8%
  Biomasse 0,2%
  Solaire 0,1%
Très polluant                                Peu polluant


Indice de performance environnementale : 53,58 | Faible (2016)
Indice de vulnérabilité environnementale : 385 | Très élevé (2004)

Empreinte écologique (hag/hab.) : 1,2 | Très faible (2012)
Capacité biologique (hag/hab.) : 0,5 | Très faible (2012)
Déficit/Réserve écologique : -160% | Déficit élevé (2012)

Émissions de CO2 de l'État (kt) : 2 341 896 | Très élevées (2014)
Émissions de CO2/hab. (t) : 1,654 | Très faibles (2013)


▶ CONSULTER :  Définitions détaillées des indicateurs

 Echelle de couleurs : Situation très négative ; Situation négative ; Situation moyenne ; Situation positive ; Situation très positive ; n.c. (non communiqué)

 Cartes/images : The World Factbook 2013-14. Washington, DC: Central Intelligence Agency, 2013. Domaine public ; Wikimedia Commons.

 Géographie
Superficie : ONU, Instituts officiels nationaux.
Utilisation des terres : Food and Agriculture Organization of the United Nations.
Topographie : Encyclopædia Britannica ; Geological Society of London ; Rutgers University Department of Physics and Astronomy ; The World Factbook, CIA.

 Démographie
Population : Instituts officiels nationaux ; ONU ; The World Factbook, CIA.
Taux de croissance démographique : ONU ; recensements nationaux ; Eurostat ; SPC ; The World Factbook, CIA.
Solde migratoire pour 1 000 habitants : ONU.
Taux de migration net : ONU.
Âge médian : ONU.
Indice de fécondité : ONU ; OMS ; Banque mondiale.
Taux de natalité : OCDE ; Banque mondiale.
Taux de mortalité : OCDE ; Banque mondiale.
Population urbaine : ONU.
Principales villes / agglomérations : Instituts officiels nationaux ; ONU.
Langues : Recensements nationaux ; Instituts de recherche.
Ethnies : Recensements nationaux ; Instituts de recherche.
Religions: Recensements nationaux ; Instituts de recherche.

 Politique
Arme nucléaire : SIPRI Yearbook, Oxford University Press.
Conscription : Législations nationales.
Indice de puissance militaire : GlobalFirepower.
Effectifs militaires : IISS.
Indice de pacifisme : Institute for Economics & Peace.
Indice de terrorisme : Institute for Economics & Peace.
Indice de démocratie : The Economist Group.
Liberté d'expression : Reporters Sans Frontières.
Droit à l'avortement : Législations nationales.
Droit à l'euthanasie : Législations nationales.
Peine de mort : Législations nationales.
Taux d'homicide volontaire pour 100 000 habitants : United Nations Office on Drugs and Crime.
Taux d'incarcération pour 100 000 habitants : ICPS & ICPR.
Liberté de culte / religion : Pew Research Center’s Religion & Public Life Project.

 Société
Indice de bonheur : United Nations Sustainable Development Solutions Network.
Taux de suicide : OMS.
Polygamie : Législations nationales.
Droits homosexuels : Législations nationales.
Taux de divortialité : UNSTAT ; Eurostat.
Niveau de sécurité physique des femmes : WomanStats Project.
Femmes victimes de violences : UNICEF ; EUAFR ; IMW.
Justification des violences conjugales : UNICEF.
Discipline imposée aux enfants par la violence : UNICEF.
Mariage des enfants : UNICEF.
Travail des enfants : UNICEF.
Situation des seniors : HelpAge International.

 Éducation
Taux d’alphabétisation : UNESCO ; PNUD.
Espérance de vie scolaire : UNESCO.
Taux net de scolarisation au primaire : UNESCO.
Taux net de scolarisation au secondaire : UNESCO.
Publications scientifiques : SCImago Journal Rank.
Universités de renommée internationale : Jiao Tong University of Shanghai.

 Économie
Ressources naturelles : The World Factbook, CIA.
PIB nominal : Banque mondiale.
Croissance du PIB : Banque mondiale.
Dépenses en éducation (% PIB) : UNESCO.
Dépenses militaires (% PIB) : SIPRI.
Dépenses en recherche et développement (% PIB) : UNESCO.
Dépenses en santé (% PIB) : OMS.
Répartition des secteurs d'activité (% PIB) : Banque mondiale.
Répartition des secteurs d'activité (% population active) : The World Factbook, CIA.
Taux de chômage et emploi à temps partiel : Instituts officiels nationaux ; OIT ; OCDE.
Droits du travail : Confédération Syndicale Internationale.
Indice de développement humain : PNUD.
Indice de progrès social : Social Progress Imperative.
Indice du capital humain : World Economic Forum.
Indice de corruption : Transparency International.
Inégalités de revenu (GINI) : Banque mondiale.
Population en dessous du seuil de pauvreté national : Banque mondiale ; The World Factbook, CIA.
Accès à l'électricité (% population) : Sustainable Energy for All (SE4ALL), World Bank.
Accès à Internet (% population) : Union internationale des télécommunications ; Banque mondiale.
Entrées touristiques internationales : UNWTO Tourism Highlights.
Recettes touristiques internationales : UNWTO Tourism Highlights.

 Santé
Indice de la faim : IFPRI.
Accès à l'eau potable : UNICEF ; OMS.
Accès aux sanitaires : UNICEF ; OMS.
Immunisation DTP (% enfants vaccinés) : OMS.
Espérance de vie : OMS.
Espérance de vie en bonne santé : OMS.
Couverture des services de santé (% population) : OMS.
Médecins pour 1000 habitants : OMS.
Lits d'hôpitaux pour 1000 habitants : OMS.

 Énergie
Production électrique nationale : AEI ; OCDE ; Observatoire des énergies renouvelables.

 Environnement
Indice de performance environnementale : Yale University & Columbia University.
Indice de vulnérabilité environnementale : PACSU, UNEP.
Empreinte Ecologique : Global Footprint Network.
Capacité biologique : Global Footprint Network.
Déficit / réserve écologique : Global Footprint Network.
Émissions de CO2 de l'État : EDGAR ; CDIAC ; UNFCCC.
Émissions de CO2 par habitant : EDGAR ; CDIAC ; UNFCCC.