L'ATLAS SOCIOLOGIQUE MONDIAL


Accueil »  Classements et listes par thématique »  Géographie »  Classement des villes les plus hautes du monde

Classement des villes les plus hautes du monde


par Atlasocio.com

 

Les plus hautes villes du monde sont La Rinconada (Pérou), Tuiwa (Chine), Wenquan (Chine), Lungring (Chine), et Yanshiping (Chine). Parmi les principales communes situées à plus de 4 500 mètres d'altitude, 7 sont en Inde, 6 en Chine, et 1 au Pérou.

La Rinconada : la ville la plus haute du monde

Sociologiquement, l'altitude a des conséquences sur l'organisation sociale des sociétés humaines. Ainsi, dans la plupart des cas, le climat de haute altitude nécessite un habitat adapté, un type d'agriculture et/ou d'élevage limité, et des emplois spécialisés. En outre, physiologiquement, il est intéressant de comprendre comment les mécanismes d’adaptation du corps humain s’adaptent au manque d’oxygène (ou hypoxie) lié à une très haute altitude. Une question complexe qui a poussé des chercheurs de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) à étudier les habitants de La Rinconada (Pérou), la plus haute ville du monde. L'objectif est d'étudier les adaptations physiologiques de ses habitants à des conditions de vies extrêmes mais aussi d'analyser leurs problèmes de santé spécifiques liés à l’altitude.

La Rinconada, située au Pérou à 5 300 mètres d’altitude, est peuplée d'environ 50 000 habitants en 2018. L'activité économique principale de la commune repose sur l'exploitation d'une mine d’or. Pourtant, malgré l'essor de l'extraction aurifère de cette zone montagneuse, les mineurs et leur famille y vivent dans des conditions extrêmes. Car, en plus d'être localisée à une très haute altitude, La Rinconada s'apparente en réalité à un bidonville, la ville n'offrant que très peu d'équipements de base (pas d'accès à l'eau potable ni aux installations sanitaires).

L’un des premiers résultats révélé aux scientifiques de l'Inserm lors des échographies vasculaires « est que beaucoup de ces habitants de haute altitude ont des artères systémiques (par exemple au niveau du bras) et cérébrales très dilatées ». Les chercheurs supposent que cela permet aux habitants de La Rinconada « de maintenir une circulation du sang correcte malgré la viscosité sanguine élevée ». Cependant, un autre impact, négatif cette fois, concernerait la survenue d’apnée du sommeil qui, ajoutée à l’exposition à l’altitude, favoriserait alors l'apparition d’hypertension artérielle pulmonaire. À terme, les chercheurs souhaitent utiliser ces données afin de mieux comprendre et traiter les pathologies liées au manque d’oxygène. Cf. S. Vergès et A. Pittet, « À La Rinconada, des avancées considérables dans le monde de l’hypoxie », larecherche.fr, le 28/03/2019.

Publicité

Liste par zone géographique


Altitude faible                                            Altitude élevée

Classement des villes les plus hautes du monde

Sources : données gouvernementales.
Rang Ville (Division administrative, État) Population
(année)
Altitude
(en mètres)
© Atlasocio.com
La Rinconada (Puno, Pérou) 50 000
(2018)
5 300
Tuiwa (Tibet, Chine) n.c.
(-)
5 070
Wenquan (Qinghai, Chine) n.c.
(-)
4 870
Lungring (Tibet, Chine) n.c.
(-)
4 735
Yanshiping (Qinghai, Chine) n.c.
(-)
4 720
Admo (Tibet, Chine) n.c.
(-)
4 710
Karzok (Ladakh, Inde) 1 291
(2011)
4 570
Takh (Jammu-et-Cachemire, Inde) n.c.
(-)
4 568
Yelchang (Jammu-et-Cachemire, Inde) n.c.
(-)
4 556
Kushol (Jammu-et-Cachemire, Inde) n.c.
(-)
4 568
Niagsu (Jammu-et-Cachemire, Inde) n.c.
(-)
4 548
Komic (Himachal Pradesh, Inde) 350
(2011)
4 520
Hanle (Jammu-et-Cachemire, Inde) 1 879
(2011)
4 500
Nagqu (Tibet, Chine) 462 381
(2010)
4 500
Parinacota (Arica y Parinacota, Chili) 29
(2002)
4 428
Dingboche (Sagarmatha Zone, Népal) 200
(2011)
4 410
Cojata (Huancané, Pérou) 4 902
(2005)
4 355
Achirik (Jammu-et-Cachemire, Inde) n.c.
(-)
4 349
Pairique Chico (Jujuy, Argentine) 100
(2010)
4 340
Cerro de Pasco (Pasco, Pérou) 56 959
(2017)
4 338
Caylloma (Arequipa, Pérou) 56
(1993)
4 320
Macusani (Puno, Pérou) 11 707
(2007)
4 315
Hankar (Jammu-et-Cachemire, Inde) n.c.
(-)
4 310
Pagri (Tibet, Chine) 2 121
(2004)
4 300
Alting (Jammu-et-Cachemire, Inde) n.c.
(-)
4 279
Khuldo (Jammu-et-Cachemire, Inde) n.c.
(-)
4 272
Kibber (Jammu-et-Cachemire, Inde) 366
(2011)
4 270
Demchok (Jammu-et-Cachemire, Inde / Tibet, Chine) 78
(2011)
4 226
Seqetat Bota (Amhara, Éthiopie) n.c.
(-)
4 207
Ngari (Shiquanhe) (Tibet, Chine) 95 465
(2010)
4 200
Nyoma (Jammu-et-Cachemire, Inde) 918
(2011)
4 180
Colquechaca (Potosí, Bolivie) 4 272
(2012)
4 170
Olaroz Chico (Jujuy, Argentine) 183
(2001)
4 165
Mina Providencia (Jujuy, Argentine) 9
(2001)
4 161
Mina Pirquitas (Rinconada, Argentine) 1 050
(2013)
4 147
Qarabolaq (Badakhchan, Afghanistan) n.c.
(-)
4 139
Junín (Junín, Pérou) 10 976
(2017)
4 107
Ampultun (Jammu-et-Cachemire, Inde) n.c.
(-)
4 105
Durbok (Jammu-et-Cachemire, Inde) 852
(2011)
4 100
El Alto (La Paz, Bolivie) 842 378
(2012)
4 090
Olacapato (Salta, Argentine) 186
(2001)
4 090
Potosí (Potosí, Bolivie) 189 652
(2012)
4 070
Gaocheng (Sichuan, Chine) 47 500
(2001)
4 014
Chatyndy (Och, Kirghizistan) 4 726
(2009)
4 013
El Aguilar (Jujuy, Argentine) 3 655
(2001)
3 980
Amarnath (Jammu-et-Cachemire, Inde) n.c.
(-)
3 977
Yauri (Cusco, Pérou) 29 772
(2015)
3 976
Huanuni (Oruro, Bolivie) 24 677
(2012)
3 970
Dolpa (Karnali Zone, Népal) 36 700
(2011)
3 963
Castrovirreyna (Huancavelica, Pérou) 1 523
(2005)
3 956
Catua (Jujuy, Argentine) 480
(2010)
3 950
Coranzuli (Jujuy, Argentine) 412
(2001)
3 940
Ayaviri (Puno, Pérou) 20 152
(2015)
3 907
Susques (Jujuy, Argentine) 1 140
(2001)
3 896
Llallagua (Potosí, Bolivie) 25 166
(2012)
3 895
Lampa (Puno, Pérou) 14 780
(2015)
3 892
Juli (Puno, Pérou) 21 462
(2014)
3 888
Putina (Puno, Pérou) 9 501
(2005)
3 878
Chucuito (Puno, Pérou) 7 913
(2007)
3 875
Viacha (La Paz, Bolivie) 38 457
(2012)
3 871
Ilave (Puno, Pérou) 28 483
(2015)
3 862
Azángaro (Puno, Pérou) 35 230
(2016)
3 859
Rinconada (Jujuy, Argentine) 351
(2010)
3 851
Yunguyo (Puno, Pérou) 11 890
(2005)
3 847
Copacabana (La Paz, Bolivie) 3 000
(2010)
3 841
Huarina (La Paz, Bolivie) 7 948
(2012)
3 840
Desaguadero (La Paz, Bolivie) 2 219
(2001)
3 827
Huancané (Puno, Pérou) 69 522
(2007)
3 825
Juliaca (Puno, Pérou) 276 110
(2017)
3 824
Laya (Gasa, Bhoutan) 1 100
(2003)
3 820
Puno (Puno, Pérou) 128 637
(2017)
3 810
Shigatse (Tibet, Chine) 679 771
(2007)
3 800
Santa Catalina (Jujuy, Argentine) 1 955
(2001)
3 770
San Antonio de los Cobres (Salta, Argentine) 5 482
(2001)
3 760
La Oroya (Junín, Pérou) 24 476
(2015)
3 745
Oruro (Oruro, Bolivie) 264 683
(2012)
3 735
El Cóndor (Jujuy, Argentine) 157
(2001)
3 687
Gyêgu (Qinghai, Chine) 63 280
(2010)
3 700
Lagunillas del Farallón (Jujuy, Argentine) 264
(2010)
3 684
Huancavelica (Huancavelica, Pérou) 49 570
(2017)
3 676
Uyuni (Potosí, Bolivie) 26 672
(2012)
3 660
Lhasa (Tibet, Chine) 279 074
(2010)
3 656
Cangrejillos (Jujuy, Argentine) 169
(2001)
3 645
Antabamba (Apurímac, Pérou) 1 972
(2005)
3 636
La Paz (La Paz, Bolivie) 757 184
(2012)
3 625
Murghab (Haut-Badakhchan, Tajikistan) 6 500
(2010)
3 618
Pumahuasi (Jujuy, Argentine) 300
(2001)
3 606
Sicuani (Cuzco, Pérou) 53 672
(2015)
3 549
Yavi (Jujuy, Argentine) 378
(2010)
3 516
Abra Pampa (Jujuy, Argentine) 8 705
(2010)
3 507
Apartaderos (Los Andes, Venezuela) 3 541
(2001)
3 505
Leh (Jammu-et-Cachemire, Inde) 30 870
(2011)
3 500
Putre (Arica y Parinacota, Chili) 2 765
(2017)
3 500
Sumapaz (Bogotá, Colombie) 5 667
(2014)
3 500
Raíces (México, Mexique) 664
(2010)
3 498
Acobamba (Huancavelica, Pérou) 4 686
(2007)
3 423
Yauli (Huancavelica, Pérou) 4 186
(2007)
3 402
Cuzco (Cuzco, Pérou) 428 450
(2017)
3 400
Chacas (Áncash, Pérou) 5 565
(2019)
3 359
Vetas (Santander, Colombie) 2 435
(2015)
3 350
Jauja (Junín, Pérou) 15 432
(2015)
3 335
Badrinath (Uttarakhand, Inde) 2 438
(2011)
3 300
Papallacta (Napo, Équateur) 530
(2010)
3 300
Dras (Jammu-et-Cachemire, Inde) 1 201
(2011)
3 280
Lircay (Huancavelica, Pérou) 6 766
(2005)
3 278
Huancayo (Junín, Pérou) 364 725
(201)
3 271
Mocha (Tungurahua, Équateur) 1 209
(2010)
3 264
Acomayo (Cuzco, Pérou) 4 532
(2017)
3 221
Cajabamba (Chimborazo, Équateur) 2 313
(2015)
3 212
Ixchiguán (San Marcos, Guatemala) 27 176
(2002)
3 185
Guachucal (Nariño, Colombie) 15 652
(2015)
3 180
Alma (Colorado, États-Unis) 270
(2010)
3 158
Khalahali (Mokhotlong, Lesotho) 8 220
(2006)
3 158
Montezuma (Colorado, États-Unis) 65
(2010)
3 143
San Rafael de Mucuchíes (Los Andes, Venezuela) 583
(2011)
3 140
Túquerres (Nariño, Colombie) 40 159
(2005)
3 104
Jericó (Boyacá, Colombie) 4 010
(2015)
3 100
Shimshal (Khyber Pakhtunkhwa, Pakistan) 400
(2015)
3 100
Villa Mills (Cartago, Costa Rica) n.c.
(-)
3 100
Leadville (Colorado, États-Unis) 2 602
(2010)
3 081
Blue River (Colorado, États-Unis) 841
(2010)
3 059
Tarma (Junín, Pérou) 43 042
(2017)
3 053
Huaraz (Áncash, Pérou) 118 836
(2017)
3 052
Cumbal (Nariño, Colombie) 40 492
(2005)
3 050
Aquitania (Boyacá, Colombie) 15 24
(2015)
3 031
Cuaspud (Nariño, Colombie) 8 645
(2015)
3 025
Pupiales (Nariño, Colombie) 19 388
(2015)
3 014
Aldana (Nariño, Colombie) 6 085
(201)
3 013
Tausa (Cundinamarca, Colombie) 8 801
(2015)
3 010
El Ángel (Carchi, Équateur) 4 497
(2010)
3 008
Légende : n.c. = non communiqué
Note : Le présent classement comprend les établissements humains occupés en permanence tout au long de l'année et situés à une hauteur moyenne minimale de 3 000 mètres au-dessus du niveau de la mer. L'altitude indiquée est celle revendiquée au sein des documents officiels (recensements, études spécialisées...) des États respectifs. Ainsi, il peut s'agir du plus haut point de la ville, du point le plus bas, d'un point en particulier (centre de la ville...) ou bien encore d'une moyenne sur l'ensemble de la ville. Les données doivent donc être interprétées avec précaution.