L'ATLAS SOCIOLOGIQUE MONDIAL


Accueil »  États et territoires du monde »  Burundi

Burundi


Par Atlasocio.com

 

Le Burundi, officiellement la République du Burundi, est un État enclavé d'Afrique de l'est.

Drapeau
Adoption : 28 juin 1967
À l'indépendance du pays en 1962, le drapeau du Burundi porte en son centre un tam-tam stylisé et un plant de sorgho. Lors de la proclamation de la république en 1966, cet emblème est remplacé au profit de trois étoiles symbolisant à la fois les trois ethnies du pays – les Hutus, les Tutsies, et les Twas – ainsi que les trois valeurs de la devise nationale « Unité, Travail, Progrès ». Le vert symbolise l'espoir, le blanc la paix, et le rouge l'amour de la patrie.
Topographie
Situé sur un plateau dans la région des Grands Lacs, le Burundi possède un climat de type équatorial, tempéré par l’altitude (1 700 mètre en moyenne). Bien qu’enclavé, le Burundi compte plusieurs lacs dont le principal est celui de Tanganyika (32 900 km²) au sud-ouest, partagé avec les États voisins.
Carte
États frontaliers (km) :
▶ Tanzanie (589)
▶ Rwanda (315)
▶ Congo (RDC) (236)
×

Le Burundi, officiellement la République du Burundi, est un État enclavé d'Afrique de l'est.

Probablement fondé au XVIe siècle, le royaume du Burundi connaît sa plus importante expansion territoriale sous le règne de Ntare IV (1796-1850), en compétition avec le Rwanda voisin. L’organisation du royaume repose alors sur une forte hiérarchisation sociale ainsi que sur des échanges économiques d’ordre tributaire. Le roi (mwami), dirige une aristocratie princière (ganwa). Cette dernière possède les terres et prélève un tribut sur les récoltes et les troupeaux des paysans en charge de l’exploitation agricole. À l’instar du système féodal européen, les paysans reçoivent en échange la protection royale.

Les premiers explorateurs et missionnaires européens entrent en contact avec la société burundaise aux alentours de 1856. Le roi Mwezi IV Gisabo, soucieux de préserver son indépendance, interdit la présence des missionnaires chrétiens. Cependant, en 1890, l’Allemagne parvient à annexer le royaume du Burundi qui intègre officiellement la colonie de l’Afrique orientale allemande le 6 juin 1903. Après la Première Guerre mondiale, la région passe sous administration de l’empire colonial belge puis devient une composante du Congo belge en 1925.

Le Burundi accède à l’indépendance le 1er juillet 1962, en tant que monarchie constitutionnelle dirigée par le roi Mwambutsa IV. En janvier 1965, le premier ministre hutu Pierre Ngendandumwe est assassiné. Des émeutes éclatent, l’ethnie hutue – majoritaire avec 85% de la population totale – attribuant ce meurtre à l’ethnie tutsie. Le 10 mai 1965, les élections législatives sont remportées par les candidats hutus, ce que le roi Mwambutsa IV refuse de reconnaître. L’armée est alors en proie à des affrontements interethniques et plusieurs militaires tutsis sont exécutés par leurs camarades hutus. Le 28 novembre 1966, le capitaine tutsi Michel Micombero prend le pouvoir et abolit la monarchie du roi Ntare V qui venait de déposer son père Mwambutsa IV le 8 juillet de la même année. Après avoir proclamé la république, Micombero, désormais président du Burundi, instaure une dictature militaire : seul le parti tutsi Uprona est autorisé, l’élite intellectuelle hutue est assassinée dès 1969, entre 100 000 et 300 000 Hutus sont massacrés en 1972.

Micombero est renversé en 1976 par le colonel Jean-Baptiste Bagaza. Également issu de l’ethnie tutsie, les mesures politiques de Bagaza se concentrent uniquement sur l’aspect économique, ignorant de fait les tensions ethniques qui rongent la société burundaise. De 1976 à 1986, le taux de scolarisation connaît une nette augmentation, de nombreuses infrastructures sont construites (routes, hôpitaux, écoles, télécommunications, centrales électriques), et le secteur industriel se développe dont notamment la production de café. Suite à un nouveau coup d’État en 1987, Pierre Buyoya devient le nouveau président et instaure la Troisième république. Buyoya, né de parents de tutsis, mène de 1987 à 1991 une politique dite « d’unité et de réconciliation » visant à améliorer les relations entre Tutsis et Hutus du Burundi. Un processus de démocratisation de la vie politique est mis en place et les premières élections multipartites ont lieu en 1991. Pour autant, le pays est ensuite ravagé par la guerre civile burundaise (1993-2005), responsable de 300 000 morts.

Sous l’égide du président sud-africain Nelson Mandela, l’accord d’Arusha (Tanzanie) est signé le 28 août 2000 afin de garantir la sécurité des membres de l'opposition de retour d'exil. Depuis, l'Assemblée nationale du Burundi doit être composée de 60% de députés hutus et de 40% de députés tutsis, et trois sièges sont réservés à des députés twa, la troisième ethnie du pays.

L’économie du Burundi repose principalement sur la production agricole (café, thé, coton).


Territoire
superficie : 27 834 km² | Faible

Utilisation des terres (2011)

Sources : Food and Agriculture Organization of the United Nations ; The World Factbook, CIA.
Rang Utilisation % superficie
© Atlasocio.com
  Terres arables 38,9%
  Pâturages permanents 18,8%
  Cultures permanentes 15,6%
  Forêts 6,6%
  Autres 20,1%
Faible superficie                                Importante superficie


Topographie
Plus haut sommet : Mont Heha | 2 684 m
Plus long fleuve : Kagera | 400 km


Indicateurs démographiques
population : 10 524 117 | Faible (2016)
densité : 401,6 hab./km² | Élevée
âge médian : 17,6 ans | Très faible (2015)
croissance démographique : 3,13% | Très élevée (2016)
indice de fécondité : 5,78 | Très élevé (2015)
taux de natalité : 42,66‰ | Très élevé (2015)
taux de mortalité : 11,03‰ | Élevé (2015)
Solde migratoire : 0,00‰ | Stable (2017)


Urbanisation
Population urbaine : 12,35% | Très faible (2016)

Principales villes

Source : Recensement général de la population et de l’habitat [1990, 2008], Institut de Statistiques et d’Etudes Economiques, Bureau Central du Recensement, République du Burundi.
Rang Commune Population
Recensement 1990 Recensement 2008
© Atlasocio.com
  Bujumbura  235 440 497 166
  Gitega 20 708 41 944
  Ngozi 14 511 39 884
  Rumonge 15 816 35 931
  Cibitoke 8 280 23 885
  Kayanza 6 881 21 767
  Bubanza 2 945 20 031
  Gatumba - 11 700
  Karuzi 3 403 10 317
  Kirundo 5 181 10 024
Capitale de l'État.


Langues
officielle(s) : kirundi (42%), français (12%)
autre(s) : anglais (3%), swahili (2%)
Source : “Répartition de la population résidante de 10 ans et plus par langue lue et écrite”, Recensement général de la population et de l’habitat de 2008, Institut de Statistiques et d’Etudes Economiques, Bureau Central du Recensement, République du Burundi, Bujumbura, avril 2011, p. 64.


Ethnies
Hutus (85%), Tutsis (14%), Twas (1%)
Source : The World Factbook, CIA, 2008.


Religions

Croyances et religions (2008)

Source : “6. Religion”, Recensement général de la population et de l’habitat de 2008 - Synthèse des résultats définitifs, Institut de Statistiques et d’Etudes Economiques, Bureau Central du Recensement, République du Burundi, Bujumbura, avril 2011, p. 8.
Rang croyance % de la population
© Atlasocio.com
  Catholicisme 61,4%
  Protestantisme 21,4%
  Déisme-agnosticisme-athéisme 6,1%
  Islam 2,5%
  Adventisme 2,3%
  Témoins de Jéhovah 0,3%
  Animisme [1] 0,0%
  Autres religions 3,2%
  Sans réponse 2,8%
<10% ; 10-29% ; 30-49% ; 50-69% ; ≥70%
[1] Lors du recensement de 2008, 2 747 personnes ont déclaré pratiquer une religion africaine traditionnelle.


Gouvernement & administration
régime politique : République à régime présidentiel
capitale : Bujumbura


Défense
Indice de puissance militaire : n.c.
Arme nucléaire : État non doté de l’arme nucléaire (2018)
Effectifs militaires : 51 000 | Faibles (2017)
Conscription : Pas d’obligation (2017)
Indice de pacifisme : 2,641 | Faible (2017)
Indice de terrorisme : 5,637 | Impact Moyen (2017)


Droits & démocratie
Indice de démocratie : 2,33 | Régime autoritaire (2017)
Liberté de la presse : 5,78 | Situation très grave (2017)
Droit à l'avortement : Illégal sauf pour raisons de santé (2018)
Droit à l'euthanasie : Illégal de facto (Question sociétale non posée) (2018)


Justice & criminalité
Peine de mort : Abolie pour tous les crimes (2018)
Taux d'homicide volontaire : 6,7 | Moyen (2012)
Taux d'incarcération : 93 | Faible (2015)


Liberté de religion
Restrictions gouvernementales : 2,3 | Faibles (2013)
Hostilités sociales : 1,0 | Très faibles (2013)


psychisme
Indice de bonheur : 2,905 | Très faible (2017)
Taux de suicide : 8,0 | Moyen (2015)


Conjugalité
Polygamie : Totalement illégale et criminalisée (2016)
Homosexualité : Union homosexuelle non reconnue (2016)
Taux de divortialité : n.c.


Condition de la femme
Niveau de sécurité physique : Très faible (2014)
Femmes victimes de violences : n.c.
Justification des violences conjugales : 58,6% | Situation très grave (2015)


Droits de l'enfant
Discipline imposée par la violence : n.c.
Mariage des enfants : 20,4% | Problèmes sensibles (2015)
Travail des enfants : 26,3% | Problèmes sensibles (2015)


Personnes âgées
Situation des seniors : n.c.


Scolarité
Taux d’alphabétisation : 61,56% | Faible (2016)
Espérance de vie scolaire : 10,64 années | Moyenne (2013)
Taux de scolarisation (primaire) : 94,14% | Très élevé (2013)
Taux de scolarisation (secondaire) : 27,68% | Très faible (2015)


Recherche & universités
Publications scientifiques de l'État : 490 | Contribution très faible (1996-2016)
Universités de renommée mondiale : 0 | Prestige inexistant (2018)


monnaie : Franc burundais
PIB (M$) : 3 007,03 | Très faible (2016)
Croissance PIB : -0,6% | Négative (2016)
PIB/habitant ($) : 285,7 | Très faible (2016)


Ressources naturelles
Nickel, uranium, oxydes de terres rares, tourbe, cobalt, cuivre, platine, vanadium, hydroélectricité, niobium, tantale, or, étain, tungstène, kaolin, calcaire.


Budget

Dépenses publiques

Source : Banque mondiale.
Rang Budget Dépenses en % du PIB
© Atlasocio.com
  Santé 7,53% (2014)
  Éducation 5,41% (2013)
  Armée 2,14% (2015)
  Recherche 0,12% (2012)
Peu prioritaire                                Très prioritaire


Secteurs d'activité

Répartition des secteurs d'activité

Rang Secteur d'activité % de la population active
(2002)
% du PIB
(2017)
© Atlasocio.com
  Primaire (Agriculture) 93,6% 40,0%
  Tertiaire (Services) 4,1% 44,1%
  Secondaire (Industrie) 2,3% 16,0%
Très dépendant                                Peu dépendant


Réalités socio-économiques
Indice de développement humain : 0,404 | Très faible (2015)
Indice de progrès social : n.c.
Indice du capital humain : 55,45 | Faible (2017)
Droits du travail : Situation très grave (2017)


Emploi
Taux de chômage : 1,6% | Très faible (2017)
Taux de chômage des -25 ans : 3,0% | Très faible (2017)


Répartition des richesses
Indice de corruption : 22 | Élevé (2017)
Inégalités de revenu : 39,2 | Moyennes (2013)
Population sous le seuil de pauvreté : 64,6% | Très élevée (2014)


Infrastructures & tourisme
Accès à Internet : 5,17% | Très faible (2016)
Entrées touristiques : 131 000 | Très faibles (2013)


Indice de la faim : n.c.
Accès à l'eau potable : 75,9% | Moyen (2015)
Accès aux sanitaires : 48,0% | Très faible (2015)

espérance de vie : 59,6 ans | Faible (2015)
espérance de vie en bonne santé : 52,2 ans | Faible (2015)

Immunisation DTP (% enfants vaccinés) : 94% | Très élevée (2016)

Couverture des services de santé : 43% | Très faible (2015)
Médecins par habitant : 0,026‰ | Situation très grave (2004)
Lits d'hôpitaux par habitant : 1,9‰ | Situation difficile (2011)


Structure de la production électrique

Production électrique nationale (2015)

Rang Type de production électrique % production électrique nationale
© Atlasocio.com
  Hydraulique 83,8%
  Fossile 13,2%
  Énergies renouvelables 4,4%
Très polluant                                Peu polluant


Indice de performance environnementale : 27,43 | Très faible (2018)
Indice de vulnérabilité environnementale : 288 | Moyen (2004)

Empreinte écologique (hag/hab.) : 0,6 | Très faible (2013)
Capacité biologique (hag/hab.) : 0,3 | Très faible (2013)
Déficit/Réserve écologique : -91% | En déficit (2013)

Émissions de CO2 de l'État (kt) : 440 | Très faibles (2014)
Émissions de CO2/hab. (t) : 0,044 | Très faibles (2014)


[Définitions détaillées des indicateurs]
Echelle de couleurs : Situation très négative ; Situation négative ; Situation moyenne ; Situation positive ; Situation très positive ; n.c. (non communiqué)
Cartes/images : The World Factbook 2013-14. Washington, DC: Central Intelligence Agency, 2013. Domaine public ; Wikimedia Commons.

 Géographie
Superficie : ONU, Instituts officiels nationaux.
Utilisation des terres : Food and Agriculture Organization of the United Nations.
Topographie : Encyclopædia Britannica ; Geological Society of London ; Rutgers University Department of Physics and Astronomy ; CIA World Factbook.

 Démographie
Population : Instituts officiels nationaux, ONU, CIA World Factbook.
Âge médian : ONU.
Taux de croissance démographique : ONU DAES, Recensements nationaux, Eurostat, SPC, CIA World Factbook.
Indice de fécondité : ONU, OMS, Banque mondiale.
Taux de natalité : OCDE, Banque mondiale.
Taux de mortalité : OCDE, Banque mondiale.
Solde migratoire : CIA World Factbook.
Population urbaine : ONU.
Principales agglomérations / aires urbaines : Instituts officiels nationaux, ONU.
Langues : Recensements nationaux, Instituts de recherche, etc.
Ethnies : Recensements nationaux, Instituts de recherche, etc.
Croyances/religions: Recensements nationaux, Instituts de recherche, etc.

 Politique
Dépenses publiques en éducation (% PIB) : UNESCO.
Dépenses militaires (% PIB) : SIPRI.
Dépenses en recherche et développement (% PIB) : UNESCO.
Dépenses en santé (% PIB) : OMS.
Indice puissance militaire : GlobalFirepower.
Arme nucléaire : SIPRI Yearbook, Oxford University Press.
Effectifs militaires : IISS.
Conscription : Législations nationales.
Indice de pacifisme : Institute for Economics & Peace.
Indice de terrorisme : Institute for Economics & Peace.
Indice de démocratie : The Economist Group.
Liberté d'expression : Reporters Sans Frontières.
Droit à l'avortement : Législations nationales.
Droit à l'euthanasie : Législations nationales.
Peine de mort : Législations nationales.
Taux d'homicide volontaire pour 100 000 habitants : Office des Nations unies contre la drogue et le crime.
Taux d'incarcération pour 100 000 habitants : International Centre for Prison Studies.
Liberté de religion/croyance : Pew Research Center’s Religion & Public Life Project.

 Société
Indice de bonheur : ONU, Université de Columbia (Etats-Unis).
Taux de suicide : OMS.
Polygamie : Législations nationales.
Droits homosexuels : Législations nationales.
Taux de divortialité : UNSTAT, Eurostat.
Niveau de sécurité physique des femmes : WomanStats Project.
Femmes victimes de violences : UNICEF, EUAFR, IMW.
Justification des violences conjugales : UNICEF.
Discipline imposée aux enfants par la violence : UNICEF.
Mariage des enfants : UNICEF.
Travail des enfants : UNICEF.
Situation des seniors : Nations unies, HelpAge International.

 Éducation
Taux d’alphabétisation : UNESCO, études nationales, PNUD.
Espérance de vie scolaire : UNESCO.
Taux net de scolarisation au primaire : UNESCO.
Taux net de scolarisation au secondaire : UNESCO.
Publications scientifiques : SCImago Journal Rank (indicateur SJR).
Universités de renommée internationale : Université Jiao Tong de Shanghai.

 Économie
PIB nominal : ONU, FMI, Banque mondiale, CIA World Factbook.
Croissance du PIB : Banque mondiale.
Répartition des secteurs d'activité : CIA World Factbook.
Indice de développement humain : PNUD.
Indice de progrès social : Social Progress Imperative.
Indice du capital humain : World Economic Forum.
Droits du travail : Confédération Syndicale Internationale.
Taux de chômage et emploi à temps partiel : Instituts officiels nationaux ; OIT ; OCDE.
Indice de corruption : Transparency International.
Inégalités de revenu : Banque mondiale, CIA World Factbook.
Population en dessous du seuil de pauvreté national : Banque mondiale, CIA World Factbook.
Accès à Internet (% population) : Union internationale des télécommunications, Banque mondiale.
Entrées touristiques annuelles : UNWTO Tourism Highlights.

 Santé
Indice de la faim : IFPRI.
Accès à l'eau potable : UNICEF, OMS.
Accès aux sanitaires : UNICEF, OMS.
Espérance de vie : OMS.
Espérance de vie en bonne santé : OMS.
Immunisation DTP (% enfants vaccinés) : OMS.
Couverture des services de santé (% population) : OMS.
Médecins pour 1000 habitants : OMS.
Lits d'hôpitaux pour 1000 habitants : OMS.

 Énergie
Production électrique nationale : AEI ; OCDE ; Observatoire des énergies renouvelables.

 Environnement
Indice de performance environnementale : Yale University, Columbia University.
Indice de vulnérabilité environnementale : PACSU, UNEP.
Empreinte Ecologique (hag/hab.) : Global Footprint Network.
Capacité biologique (hag/hab.) : Global Footprint Network.
Déficit/réserve écologique (%) : Global Footprint Network.
Émissions de CO2 de l'État (kt) : EDGAR, CDIAC.
Émissions de CO2/hab. (t) : EDGAR, CDIAC.