L'ATLAS SOCIOLOGIQUE MONDIAL


Accueil »  États et territoires du monde »  Sierra Leone

Sierra Leone


Par Atlasocio.com

 

La Sierra Leone, officiellement la République de Sierra Leone, est un État de l'Afrique de l'Ouest.

Drapeau
Adoption : 27 avril 1961
La symbolique des couleurs du drapeau de la Sierra Leone est traditionnelle. Le vert représente les ressources naturelles, en particulier l'agriculture et les montagnes. Le blanc incarne l'unité et la justice. Le bleu évoque l'océan Atlantique et le port naturel de Freetown – la capitale du pays – ainsi que l'espoir de contribuer à la paix par son utilisation.
Topographie
Bordée par l'océan Atlantique à l'ouest et au sud-ouest, la Sierra Leone possède un littoral marécageux, tandis que l'intérieur des terres est constitué d'un plateau de 300 mètre d'altitude en moyenne et recouvert de forêts. Le climat de la Sierra Leone est de type tropical.
Carte
États frontaliers (km) :
La Sierra Leone possède 402 km de côtes.
×

La Sierra Leone, officiellement la République de Sierra Leone, est un État de l'Afrique de l'Ouest.

Les premiers habitants de la Sierra Leone sont les Kissis, les Sherbros et les Krims. Les peuples mandingues – Mendés, Temnes, et Soussous – s’installent dans la région à partir du XVe siècle. L’explorateur portugais Pedro de Sintra donne le nom de Serra Leoa à la péninsule de l’actuelle capitale Freetown, seule partie du littoral de la région qui n’est pas dominée par les marécages de palétuviers. La traite des esclaves débute au XVIe siècle.

En 1787, le Royaume-Uni achète le territoire de Serra Leoa, renommé « Sierra Leone » (trad. « montagne du lion ») suite à une confusion des langues latines : Sierra étant un terme espagnol, et Leone un terme italien. Les Britanniques ont alors comme projet d’y installer des esclaves affranchis, dont la première vague de peuplement est composée de 400 Noirs africains en provenance de Londres. Symboliquement, la ville construite par les anciens esclaves est baptisée « Freetown » en 1792, lorsque la Sierra Leone devient la première colonie britannique de l’Afrique de l’Ouest. Le solde migratoire est en forte croissance avec l’arrivée de loyalistes noirs ayant combattu pour la couronne britannique durant la guerre d’indépendance des États-Unis, puis des Nègres marrons de la Jamaïque.

De 1808 à 1874, Freetown est la capitale de l’Afrique occidentale britannique qui comprend, outre la Sierra Leone, le Nigeria, le Ghana, et la Gambie. Le collège de Fourah Bay, fondé à Freetown en 1827, est le premier établissement universitaire de l'Afrique sous domination coloniale et contribue grandement à la formation d’une élite intellectuelle africaine. En 1868, un sixième de la population de la Sierra Leone est scolarisé, soit un taux supérieur à celui du Royaume-Uni. Par la suite, la bourgeoisie sierraléonaise principalement composée de travailleurs manuels, de commerçants et d’agents de mission, participe au développement des colonies africaines de la région (Ghana, Nigeria, Cameroun, etc.). En raison de la diversité des habitants, une culture locale singulière voit le jour au cours du XIXe siècle, mêlant traditions africaines et européennes. Ainsi, le créole krio combine une syntaxe yoruba et un vocabulaire anglo-latin.

Le processus de décolonisation engagé en 1951 débouche sur l’indépendance de la Sierra Leone le 27 avril 1961. Le pays connaît une grande instabilité politique de 1964 à 1971, notamment suite aux affrontements interethniques et aux nombreux coups d'État militaires. Siaka Stevens, ancien leader syndical, devient président du pays du 21 avril 1971 au 28 novembre 1985. Politiquement, la lutte contre la corruption échoue au profit de l’exploitation des mines de diamants. En janvier 1986, Joseph Saidu Momoh est élu président de la Sierra Leone et décrète dès l'année suivante « l'état d'urgence économique ». Les mesures d’austérité imposées à la population contrastent alors avec les importantes dépenses des principaux responsables politiques.

La guerre civile au Liberia voisin (1989-1997) provoque indirectement celle de Sierra Leone en mars 1991. En effet, le groupe armé Revolutionary United Front à l’origine de ce nouveau conflit est très proche du président libérien Charles Taylor. Tout au long des affrontements, la vente de diamants se poursuit, transitant clandestinement par le Liberia où plusieurs compagnies étrangères y achètent la marchandise, notamment l’entreprise sud-africaine De Beers. Depuis la fin de la guerre civile, la Sierra Leone connaît une paix durable et les différentes mesures prises par les Nations unies sont progressivement restreintes voire supprimées.

L’économie de la Sierra Leone repose principalement sur les exploitations minières (diamants, or, fer, bauxite, etc.), l’agriculture (café, cacao, noix de cola, huile de palme), et l’activité portuaire de la capitale Freetown.


Territoire
superficie : 71 740 km² | Faible

Utilisation des terres (2011)

Sources : Food and Agriculture Organization of the United Nations ; The World Factbook, CIA.
Rang Utilisation % superficie
© Atlasocio.com
  Forêts 37,5%
  Pâturages permanents 30,5%
  Terres arables 23,4%
  Cultures permanentes 2,3%
  Autres 6,3%
Faible superficie                                Importante superficie


Topographie
Plus haut sommet : Loma Mansa | 1 948 m
Plus long fleuve : Makona River | 425 km


Indicateurs démographiques
population : 7 075 641 | Faible (2015)
densité : 79,4 hab./km² | Faible
âge médian : 18,3 ans | Très faible (2015)
croissance démographique : 2,17% | Élevée (2016)
indice de fécondité : 4,56 | Élevé (2015)
taux de natalité : 35,61‰ | Très élevé (2015)
taux de mortalité : 13,02‰ | Élevé (2015)
Solde migratoire : -2,10‰ | Négatif (2017)


Urbanisation
Population urbaine : 40,3% | Faible (2016)

Principales villes

Source : “Table 3: Distribution of total population by region, district, chiefdom, area of residence and sex”, 2015 Population and Housing Census, Statistics Sierra Leone, December 2016, p. 32-45.
Rang Commune Population
Recensement 1985 Recensement 2004 Recensement 2015
© Atlasocio.com
  Freetown  469 776 772 873 1 055 964
  Kenema 52 473 128 402 200 443
  Bo 59 768 149 957 174 369
  Koidu 82 474 82 899 124 662
  Makeni 40 038 80 840 124 634
  Port Loko 15 248 21 961 33 541
  Magburaka 11 006 16 313 23 136
  Kamakwie 6 287 15 885 14 962
  Pendembu 5 644 7 243 12 640
  Moyamba 6 483 11 485 10 249
Capitale de l'État.


Langues
officielle(s) : anglais (44,2%)
autochtone(s) : mendé (29,5%), themné (24,7%), créole krio (10,5%), limba (6,7%), kuranko (5,4%), kono (4,1%), loko (2,7%), sherbro (2,7%), kissi (2,5%), soussou (2,4%), maninka (2,1%), etc.
étrangère(s) : français (0,3%)
Parmi la population âgée de 10 ans et plus, le taux d'alphabétisation est de 51,4%, dont 44,2% savent lire et écrire anglais, 2,6% savent lire et écrire dans une langue locale, et 0,3% savent lire et écrire français.
Sources : “Figure 1.7: Literacy Rates of Population 10 years and above”, 2015 Population and Housing Census, Statistics Sierra Leone, December 2016, p. 18 ; Jacques Leclerc, L’aménagement linguistique dans le monde, CEFAN, Université Laval, 2017.


Ethnies

Composition ethnique de Sierra Leone

Sources : Final Results 2004 Population and Housing Census, Statistics Sierra Leone, Government of Sierra Leone, November 2007 ; The World Factbook, CIA, 2013.
Rang Ethnie % population totale
Recensement 2004 Estimation 2013
© Atlasocio.com
  Themné 23,83% 35,50%
  Mendé 37,45% 33,20%
  Limba 9,86% 6,40%
  Kono 4,00% 4,40%
  Loko 2,53% 2,90%
  Kuranko 5,30% 2,80%
  Sherbro 1,20% 2,60%
  Maninka 2,26% 2,40%
  Créole 5,62% 1,20%
  Autres ethnies sierraléonaises 7,95% 4,70%
  Autres [1] - 0,20%
<10% ; 10-29% ; 30-49% ; 50-69% ; ≥70%
[1] Principalement Européens, Libanais, Indiens, et Pakistanais.


Religions

Croyances et religions (2010)

Source : The Future of World Religions: Population Growth Projections 2010-2050, Pew Research Center, 2010.
Rang croyance % de la population
© Atlasocio.com
  Islam 78,02%
  Protestantisme 13,63%
  Catholicisme 6,98%
  Animisme [1] 0,85%
  Autres christianismes 0,17%
<10% ; 10-29% ; 30-49% ; 50-69% ; ≥70%
[1] De nombreux Sierraléonais, tout en se déclarant musulmans ou chrétiens, continuent de pratiquer les religions africaines traditionnelles.


Gouvernement & administration
régime politique : République à régime présidentiel
capitale : Freetown


Défense
Indice de puissance militaire : 4,7266 | Très faible (2018)
Arme nucléaire : État non détenteur de l’arme nucléaire
Effectifs militaires : 8 500 | Très faibles (2017)
Conscription : Pas d’obligation (2017)
Indice de pacifisme : 1,76 | Élevé (2017)
Indice de terrorisme : 0,667 | Impact très faible (2017)


Droits & démocratie
Indice de démocratie : 4,66 | Régime démocratique / autoritaire (2017)
Liberté de la presse : 30,73 | Problèmes sensibles (2017)
Droit à l'avortement : Illégal sauf pour raisons de santé (2015)
Droit à l'euthanasie : Illégal de facto (Question sociétale non posée) (2015)


Justice & criminalité
Peine de mort : Légale mais non appliquée depuis au moins dix ans (2016)
Taux d'homicide volontaire : 13,0 | Élevé (2012)
Taux d'incarcération : 55 | Faible (2015)


Liberté de religion
Restrictions gouvernementales : 1,4 | Très faibles (2013)
Hostilités sociales : 1,9 | Très faibles (2013)


psychisme
Indice de bonheur : 4,709 | Faible (2017)
Taux de suicide : 15,3 | Très élevé (2015)


Conjugalité
Polygamie : Illégale mais pas entièrement criminalisée (2016)
Homosexualité : Union homosexuelle non reconnue (2016)
Taux de divortialité : n.c.


Condition de la femme
Niveau de sécurité physique : Faible (2014)
Femmes victimes de violences : n.c.
Justification des violences conjugales : 73,3% | Situation très grave (2015)


Droits de l'enfant
Discipline imposée par la violence : 81,7% | Très élevée (2010)
Mariage des enfants : 38,9% | Élevé (2014)
Travail des enfants : 37,4% | Élevé (2015)


Personnes âgées
Situation des seniors : n.c.


Scolarité
Taux d’alphabétisation : 51,4% | Faible (2015)
Espérance de vie scolaire : 7,2 années | Très faible (2001)
Taux de scolarisation (primaire) : 99,21% | Très élevé (2015)
Taux de scolarisation (secondaire) : n.c.


Recherche & universités
Publications scientifiques de l'État : 770 | Contribution très faible (1996-2016)
Universités de renommée mondiale : 0 | Prestige inexistant (2017)


monnaie : Leone
PIB (M$): 3 736,59 | Très faible (2016)
Croissance PIB : 6,3% | Élevée (2016)
PIB/habitant ($) : 505 | Très faible (2016)


Ressources naturelles
Diamants, minerai de titane, bauxite, minerai de fer, or, chromite.


Budget

Dépenses publiques

Source : Banque mondiale.
Rang Budget Dépenses en % du PIB
© Atlasocio.com
  Santé 11,08% (2014)
  Éducation 2,76% (2014)
  Armée 0,77% (2015)
  Recherche n.c.
Peu prioritaire                                Très prioritaire


Secteurs d'activité

Répartition des secteurs d'activité

Rang Secteur d'activité % de la population active
(2014)
% du PIB
(2017)
© Atlasocio.com
  Primaire (Agriculture) 61,1% 60,7%
  Tertiaire (Services) 33,4% 32,9%
  Secondaire (Industrie) 5,5% 6,5%
Très dépendant                                Peu dépendant


Réalités socio-économiques
Indice de développement humain : 0,420 | Très faible (2015)
Indice de progrès social : 47,10 | Faible (2017)
Indice du capital humain : 49,49 | Très faible (2017)
Droits du travail : Situation difficile (2017)


Emploi
Taux de chômage : 2,8% | Très faible (2017)
Taux de chômage des -25 ans : 4,2% | Faible (2017)


Répartition des richesses
Indice de corruption : 30 | Élevé (2017)
Inégalités de revenu : 34 | Faibles (2011)
Population sous le seuil de pauvreté : 52,9% | Très élevée (2011)


Infrastructures & tourisme
Accès à l’électricité : 20,3% | Très faible (2016)
Accès à Internet : 11,7% | Très faible (2016)
Entrées touristiques : 54 000 | Très faibles (2016)


Indice de la faim : 38,5 | Élevé (2017)
Accès à l'eau potable : 62,6% | Moyen (2015)
Accès aux sanitaires : 13,3% | Très faible (2015)

espérance de vie : 50,1 ans | Faible (2015)
espérance de vie en bonne santé : 44,4 ans | Très faible (2015)

Immunisation DTP (% enfants vaccinés) : 84% | Élevée (2016)

Couverture des services de santé : 36% | Très faible (2015)
Médecins par habitant : 0,024‰ | Situation très grave (2010)
Lits d'hôpitaux par habitant : 0,4‰ | Situation très grave (2006)


Structure de la production électrique

Production électrique nationale (2015)

Rang Type de production électrique % production électrique nationale
© Atlasocio.com
  Hydraulique 66,7%
  Fossile 33,3%
Très polluant                                Peu polluant


Indice de performance environnementale : 42,54 | Faible (2018)
Indice de vulnérabilité environnementale : 283 | Moyen (2004)

Empreinte écologique (hag/hab.) : 1,2 | Très faible (2014)
Capacité biologique (hag/hab.) : 1,3 | Faible (2014)
Déficit/Réserve écologique : 2% | Réserve faible (2014)

Émissions de CO2 de l'État (kt) : 1 309 | Très faibles (2014)
Émissions de CO2/hab. (t) : 0,184 | Très faibles (2014)


▶ CONSULTER :  Définitions détaillées des indicateurs

 Echelle de couleurs : Situation très négative ; Situation négative ; Situation moyenne ; Situation positive ; Situation très positive ; n.c. (non communiqué)

 Cartes/images : The World Factbook 2013-14. Washington, DC: Central Intelligence Agency, 2013. Domaine public ; Wikimedia Commons.

 Géographie
Superficie : ONU, Instituts officiels nationaux.
Utilisation des terres : Food and Agriculture Organization of the United Nations.
Topographie : Encyclopædia Britannica ; Geological Society of London ; Rutgers University Department of Physics and Astronomy ; CIA World Factbook.

 Démographie
Population : Instituts officiels nationaux, ONU, CIA World Factbook.
Taux de croissance démographique : ONU DAES, Recensements nationaux, Eurostat, SPC, CIA World Factbook.
Migration nette : ONU.
Solde migratoire pour 1 000 habitants : Atlasocio.com selon les données de l'ONU relatives à la population totale et à la migration nette.
Âge médian : ONU.
Indice de fécondité : ONU, OMS, Banque mondiale.
Taux de natalité : OCDE, Banque mondiale.
Taux de mortalité : OCDE, Banque mondiale.
Population urbaine : ONU.
Principales agglomérations / aires urbaines : Instituts officiels nationaux, ONU.
Langues : Recensements nationaux, Instituts de recherche, etc.
Ethnies : Recensements nationaux, Instituts de recherche, etc.
Religions: Recensements nationaux, Instituts de recherche, etc.

 Politique
Arme nucléaire : SIPRI Yearbook, Oxford University Press.
Conscription : Législations nationales.
Indice de puissance militaire : GlobalFirepower.
Effectifs militaires : IISS.
Indice de pacifisme : Institute for Economics & Peace.
Indice de terrorisme : Institute for Economics & Peace.
Indice de démocratie : The Economist Group.
Liberté d'expression : Reporters Sans Frontières.
Droit à l'avortement : Législations nationales.
Droit à l'euthanasie : Législations nationales.
Peine de mort : Législations nationales.
Taux d'homicide volontaire pour 100 000 habitants : Office des Nations unies contre la drogue et le crime.
Taux d'incarcération pour 100 000 habitants : International Centre for Prison Studies.
Liberté de culte / religion : Pew Research Center’s Religion & Public Life Project.

 Société
Indice de bonheur : ONU, Université de Columbia (Etats-Unis).
Taux de suicide : OMS.
Polygamie : Législations nationales.
Droits homosexuels : Législations nationales.
Taux de divortialité : UNSTAT, Eurostat.
Niveau de sécurité physique des femmes : WomanStats Project.
Femmes victimes de violences : UNICEF, EUAFR, IMW.
Justification des violences conjugales : UNICEF.
Discipline imposée aux enfants par la violence : UNICEF.
Mariage des enfants : UNICEF.
Travail des enfants : UNICEF.
Situation des seniors : Nations unies, HelpAge International.

 Éducation
Taux d’alphabétisation : UNESCO, études nationales, PNUD.
Espérance de vie scolaire : UNESCO.
Taux net de scolarisation au primaire : UNESCO.
Taux net de scolarisation au secondaire : UNESCO.
Publications scientifiques : SCImago Journal Rank (indicateur SJR).
Universités de renommée internationale : Université Jiao Tong de Shanghai.

 Économie
Ressources naturelles : CIA World Factbook.
PIB nominal : ONU, FMI, Banque mondiale, CIA World Factbook.
Croissance du PIB : Banque mondiale.
Dépenses publiques en éducation (% PIB) : UNESCO.
Dépenses militaires (% PIB) : SIPRI.
Dépenses en recherche et développement (% PIB) : UNESCO.
Dépenses en santé (% PIB) : OMS.
Répartition des secteurs d'activité : CIA World Factbook.
Taux de chômage et emploi à temps partiel : Instituts officiels nationaux ; OIT ; OCDE.
Droits du travail : Confédération Syndicale Internationale.
Indice de développement humain : PNUD.
Indice de progrès social : Social Progress Imperative.
Indice du capital humain : World Economic Forum.
Indice de corruption : Transparency International.
Inégalités de revenu (GINI) : Banque mondiale, CIA World Factbook.
Population en dessous du seuil de pauvreté national : Banque mondiale, CIA World Factbook.
Accès à l'électricité (% population) : Sustainable Energy for All (SE4ALL), World Bank.
Accès à Internet (% population) : Union internationale des télécommunications, Banque mondiale.
Entrées touristiques internationales : UNWTO Tourism Highlights.
Recettes touristiques internationales : UNWTO Tourism Highlights.

 Santé
Indice de la faim : IFPRI.
Accès à l'eau potable : UNICEF, OMS.
Accès aux sanitaires : UNICEF, OMS.
Immunisation DTP (% enfants vaccinés) : OMS.
Espérance de vie : OMS.
Espérance de vie en bonne santé : OMS.
Couverture des services de santé (% population) : OMS.
Médecins pour 1000 habitants : OMS.
Lits d'hôpitaux pour 1000 habitants : OMS.

 Énergie
Production électrique nationale : AEI ; OCDE ; Observatoire des énergies renouvelables.

 Environnement
Indice de performance environnementale : Yale University, Columbia University.
Indice de vulnérabilité environnementale : PACSU, UNEP.
Empreinte Ecologique : Global Footprint Network.
Capacité biologique : Global Footprint Network.
Déficit / réserve écologique : Global Footprint Network.
Émissions de CO2 de l'État : EDGAR, CDIAC.
Émissions de CO2 par habitant : EDGAR, CDIAC.