L'ATLAS SOCIOLOGIQUE MONDIAL


Accueil »  États et territoires du monde »  Turquie

Turquie


Par Atlasocio.com | Mis à jour le 25/09/2018

 

La Turquie, officiellement la République de Turquie, est un État situé en Asie et en Europe.

Drapeau
Adoption : 5 juin 1936
Rouge uni à l'origine, le drapeau de la Turquie s'est enrichi par la suite d'un croissant de lune et d'une étoile à cinq branches, symboles de l'islam. Quasiment identique au drapeau de l'Empire ottoman, les changements portent uniquement sur la forme de la lune et le nombre de branches de l'étoile, passant de huit à cinq.
Carte
États frontaliers (km) :
La Turquie possède 7 200 km de côtes.
×

La Turquie, officiellement la République de Turquie, est un État situé en Asie et en Europe (3% de son territoire).

La péninsule anatolienne, en raison de sa situation géographique, a toujours été un carrefour d'échanges économiques, culturels et religieux entre l'Orient et l'Occident. Du XVIIIe au XIIIe siècle av. J.-C., l’Empire hittite est le premier empire de l’histoire à se développer en Anatolie. Par la suite, plusieurs peuples indo-européens se succèdent : Phrygiens, Cimmériens, Lydiens, etc. Les Grecs envahissent la côte ouest de la péninsule anatolienne vers -1200, avant de céder la place à l'Empire perse achéménide qui domine l’ensemble de l'Asie Mineure tout au long des VIe et Ve siècles av. J.-C. Après la conquête de la région par Alexandre le Grand en 334 av. J.-C., le territoire de la Turquie actuelle se morcèle à sa mort en plusieurs royaumes grecs rapidement conquis par l’Empire romain. En l’an 324, l'empereur romain Constantin Ier choisit Byzance – renommée Constantinople – comme nouvelle capitale de l'Empire.

Les origines des peuples turcs, dont les Turcs de Turquie, remontent à la confédération oghouze, tribus nomades évoluant entre l'actuelle Mongolie, le lac Baïkal et le nord de la mer d'Aral dans l'actuel Kazakhstan. Dans la seconde moitié du VIIIe siècle, les Oghouz migrent vers l'Asie centrale, plus précisément dans la région du Syr-Daria. Après l’Empire ghaznavide (962-1187) dirigé par une dynastie mamelouke d'origine turque, les Oghouz fondent au XIe siècle l’Empire seldjoukide qui devient le deuxième empire turco-musulman de l’histoire. À la fin du XIIe siècle, les Seldjoukides règnent alors sur un vaste domaine allant de l’Asie centrale, en passant par l'Iran et l’Iraq actuels, jusqu’à la péninsule anatolienne à l’extrême ouest. Les invasions mongoles de Gengis Khan achèvent l'Empire seldjoukide, déjà mis à mal par ses luttes internes et par les Croisades.

L’Empire ottoman est fondé à la fin du XIIIe siècle au nord-ouest de l'Anatolie par le chef tribal oghouz Osman Ier. Les Ottomans mettent fin à l'Empire byzantin avec la conquête de Constantinople par Mehmed II en 1453, puis annexent la Serbie en 1459. Tout au long des XVIe et XVIIe siècles, l’Empire ottoman est à son apogée et, sous le règne de Soliman le Magnifique, domine un territoire allant de l’Europe centrale, en passant par l’Afrique du nord, à la péninsule Arabique et la Corne de l'Afrique. L'Empire ottoman décline à partir du XVIIIe siècle : défaite à la bataille de Vienne de 1683 contre les Habsbourg engendrant la perte de la Hongrie actuelle, puis pertes successives de la Grèce, de l'Égypte, et de l'Algérie à la fin des années 1800. De plus, à l'issue de la guerre italo-turque, les Ottomans cèdent en 1912 la Tripolitaine et la Cyrénaïque (Libye) à l’Italie.

Après le déclenchement de la Première guerre balkanique (8 octobre 1912 - 30 mai 1913), l’Empire ottoman est en position de faiblesse face aux Serbes, les Grecs et les Bulgares. L’officier militaire turc Enver Pacha (Ismail Enver) décide, avec le soutien du parti politique nationaliste et réformateur du Comité Union et Progrès (CUP) ou « Jeunes-Turcs » et de plusieurs hauts gradés de l’armée, de prendre le pouvoir par la force le 23 janvier 1913. Les opposants politiques sont arrêtés, et les mutineries durement réprimées.

L’Empire ottoman dirigé par le CUP, alors engagé aux côtés des Empires centraux durant la Première Guerre mondiale (1914-1918), planifie la déportation et l’exécution d’environ 1,2 million d’Arméniens (1,5 million selon les autorités arméniennes, et 800 000 selon les autorités turques), soit les deux tiers de la population arménienne d'Anatolie et du haut-plateau arménien. Ces évènements, connus sous le nom de « Génocide arménien », se déroulent d’avril 1915 au 23 juillet 1923, date de la signature du traité de Lausanne. Politiquement, la reconnaissance de ces massacres est source de nombreuses tensions diplomatiques, le terme de « génocide » étant vivement rejeté par la Turquie. En avril 2017, le génocide arménien est reconnu par 29 pays à travers le monde.

La défaite de l'Empire ottoman et l'occupation d'une partie de son territoire par les puissances alliées – notamment la France et le Royaume-Uni – au lendemain de la Première guerre mondiale entraînent son démantèlement. Le succès de la guerre d'indépendance turque contre les occupants Alliés conduit à l'émergence de la République de Turquie. Mustafa Kemal, fondateur et premier Président de la République de 1923 à 1938, entame les premières réformes kémalistes : le 13 octobre 1923 Ankara devient la nouvelle capitale en remplacement d’Istanbul, le 3 mars 1924 la Grande Assemblée nationale de Turquie vote l'abolition du califat, l’alphabet latin remplace l’alphabet arabe, la laïcité est inscrite dans la constitution, le droit de vote et d'éligibilité sont accordés aux femmes en 1930 pour les élections municipales et en 1934 pour les élections législatives. Le 24 novembre 1934, l'Assemblée donne à Mustafa Kemal le nom d’Atatürk signifiant littéralement le « Turc-Père ».

Membre de l’OTAN en 1952 et officiellement candidate à l'entrée dans l'Union européenne depuis 1963, la Turquie, après avoir tenté en vain plusieurs rapprochements avec l’Occident, semble dorénavant se tourner vers le Moyen-Orient, et plus largement le monde musulman. L'économie de la Turquie repose sur des secteurs en plein développement (transports, télécoms), ainsi qu'une industrie compétitive (automobile, sidérurgie, textile, électroménager).


Territoire, topographie, et climat
superficie : 783 562 km²
Plus haut sommet : Mont Ararat | 5 165 m
Plus long fleuve : Euphrate | 2 800 km
Le fleuve Tigre a une longueur de 1 850 km. Le Kızılırmak (1 150 km) est le plus long fleuve coulant entièrement en territoire turc.
Faible                                    Élevé

Topographie La Turquie se compose de la Thrace orientale à l'ouest (située en Europe et représentant environ 3 % de son territoire) et de la péninsule anatolienne à l'est, séparées par la mer de Marmara et les détroits du Bosphore et des Dardanelles. L'Anatolie et le haut-plateau arménien sont enserrés par les monts Taurus au sud et la chaîne pontique au nord. Environ 80 % du territoire turc se trouve dans une zone à haut risque sismique. Le climat de la Turquie est de type méditerranéen le long des côtes (hivers doux, étés chauds et secs) et de type continental à l’intérieur des terres (hivers froids).

Utilisation des terres

Sources : Food and Agriculture Organization of the United Nations ; The World Factbook, CIA.
Rang Utilisation % superficie
© Atlasocio.com
  Terres arables 26,7
  Pâturages permanents 19,0
  Forêts 14,9
  Cultures permanentes 4,0
  Autres 35,4


Indicateurs démographiques
population : 80 845 215 | Élevée (2017)
densité : 102 hab./km² | Moyenne
âge médian : 29,8 ans | Faible (2015)
croissance démographique : 1,22% | Moyenne (2013)
indice de fécondité : 2,10 | Moyen (2014)
taux de natalité : 17,30‰ | Faible (2013)
taux de mortalité : 6,2‰ | Faible (2013)
Solde migratoire : -1,20‰ | Négatif (2016)


Urbanisation
Population urbaine : 74,4% | Élevée (2017)

Principales villes

Source : “Şehir, belde ve köy nüfusları”, Adrese Dayalı Nüfus Kayıt Sistemi (ADNKS) Veri Tabanı, Türkiye İstatistik Kurumu [Institut turc de Statistique].
Rang Commune Population
Recensement 1990 Recensement 2011 Estimation 2017
© Atlasocio.com
  Istanbul 6 629 431 13 301 345 14 645 178
  Ankara  2 583 963 4 338 620 4 870 401
  Izmir 1 758 780 2 783 866 2 923 767
  Bursa 834 576 1 704 441 1 899 479
  Adana 916 150 1 609 790 1 720 240
  Gaziantep 603 434 1 376 352 1 613 703
  Konya 513 346 1 073 791 1 256 487
  Antalya 378 208 964 886 1 166 911
  Diyarbakır 373 810 875 069 988 552
  Mersin 422 357 859 680 969 226
  Kayseri 425 776 844 656 941 234
  Eskişehir 413 082 648 396 737 674
  Gbze 159 116 545 229 679 490
  Denizli 203 741 511 751 603 904
  Samsun 304 176 500 995 595 117
Capitale de l'État


Langues
officielle(s) : turc
La seule langue officielle de la Turquie est le turc : « L’État turc, son territoire et sa nation sont unis et indivisibles. Sa langue est le turc. » (Cf. Art. 3, Constitution de la Turquie, 1982)

Langues maternelles de Turquie (2006)

Rang Ethnie % de la population
© Atlasocio.com
  Turc 84,54%
  Kurde 11,97%
  Arabe 1,38%
  Zazaki [1] 1,01%
  Autres langues turques 0,28%
  Langues balkaniques 0,23%
  Laze [2] 0,12%
  Langues circassiennes 0,11%
  Arménien 0,07%
  Autres langues caucasiennes 0,07%
  Grec 0,06%
  Langues d'Europe de l'Ouest 0,03%
  Langues juives 0,01%
  Copte 0,01%
  Autres langues 0,12%
<10% ; 10-29% ; 30-49% ; 50-69% ; ≥70%
[1] Le zazaki est une langue indo-européenne du groupe des langues iraniennes parlée par les Zazas habitant dans les régions de Dersim, Elâzığ et de Diyarbakır dans le sud-est de la Turquie.
[2] Le laze est une langue caucasienne proche du géorgien, dont elle s'est séparée environ un millénaire avant l'ère chrétienne.
Source : “Tablo 7: Anadil Dağılımı”, Etnik Kimlikler: Anadil [Identités ethniques: langue maternelle], Toplumsal Yapı Araştırması 2006 [Enquête sur la structure sociale 2006], Konda Araştırma ve Danışmanlık [Konda Recherche et Conseil], Septembre 2006, p. 19.


Ethnies
Turcs (70,6%), Kurdes (20,1%), Arabes libanais et irakiens (2%), Circassiens (1,8%), Iraniens (0,8%), Azéris (0,7%), Gagaouzes (0,5%), Pomaques (0,4%), Grecs (0,4%), autres (2,7%)
Les Kurdes peuvent être divisés en cinq groupes socio-ethniques différents : les Kurdes kurmanji (10,7% de la population totale en 2014), les Kurdes turcophones (7,7%), les Kurdes dimili (1,5%), les Kurdes alévis (0,2%), les Kurdes shikaki (23 000 personnes).
Source : Jacques Leclerc, L’aménagement linguistique dans le monde, CEFAN, Université Laval, 2014.


Religions

Croyances et religions

Rang croyance % population totale
2006 Konda 2010 PRS 2016 Ipsos
© Atlasocio.com
  Islam sunnite [1] 91,42% 83,34% 65,0%
  Alévisme [2] 14,0% - -
  Islam sans dénomination [3] - - 14,0%
  Spirituel mais non religieux - - 6,0%
  Athéisme - - 4,0%
  Islam chiite [4] - 14,71% 4,0%
  Agnosticisme - - 3,0%
  Déisme-agnosticisme-athéisme 0,47% 1,18% -
  Protestantisme / Évangélisme 0,057% 0,11% 1,0%
  Bouddhisme - 0,05% 1,0%
  Christianisme orthodoxe 0,06% 0,26% -
  Catholicisme 0,010% 0,07% -
  Judaïsme 0,013% 0,03% -
  Animisme - 0,03% -
  Autres musulmans 2,81% - -
  Autres christianismes - - 1,0%
  Autres religions 0,04% 0,21% 1,0%
<10% ; 10-29% ; 30-49% ; 50-69% ; ≥70%
[1] Selon l'institut Konda, les musulmans sunnites de Turquie se répartissent ainsi en 2006 : école hanafite (81,96% de la population totale), école chaféite (9,06%), autres sunnites (0,4%).
[2] L'alévisme se rattache au chiisme duodécimain en raison de l’intérêt que ses adeptes manifestent à l’égard de l’imam Ali Ibn Abi Talib, mais également à la mouvance soufi de l’islam sunnite par les enseignements de Haci Bektaş Veli (1209-1271), fondateur de l'ordre religieux ésotérique des bektachi.
[3] Un Musulman sans dénomination est un musulman déclarant n'appartenir à aucun courant spécifique de l'islam.
[4] Dont alévisme, alaouisme, jafarisme.
Sources : Année 2006 in “Ait hissettiği Din ve Mezhep”, 4.1. Türkiye’de Din ve Mezhepler [Religions et cultes en Turquie], Toplumsal Yapı Araştırması 2006 [Enquête sur la structure sociale 2006], Konda Araştırma ve Danışmanlık [Konda Recherche et Conseil], Septembre 2006, p. 24 ; Année 2010 in The Future of World Religions: Population Growth Projections 2010-2050, Pew Research Center, 2010 (Données relatives à l'islam sunnite et chiite in “Countries with More Than 100,000 Shia Muslims”, Mapping the Global Muslim Population, Pew Research Center’s Forum on Religion & Public Life, October 2009) ; Année 2016 in “Religion, Ipsos Global Trends”, Ipsos, 12th Sep. - 11th Oct. 2016.


Gouvernement & administration
régime politique : République à régime parlementaire
capitale : Ankara


Défense
Indice de puissance militaire : 0,4335 | Très élevé (2015)
Arme nucléaire : État partageant des armes nucléaires via l'OTAN (2015)
Effectifs militaires : 1 087 930 | Très élevés (2012)
Conscription : Obligatoire (♂) (2015)
Indice de pacifisme : 2,710 | Faible (2016)
Indice de terrorisme : 6,738 | Impact élevé (2016)


Droits & démocratie
Indice de démocratie : 5,12 | Régime démocratique/autoritaire (2015)
Liberté de la presse : 50,76 | Situation difficile (2016)
Droit à l'avortement : Légal sur demande (2015)
Droit à l'euthanasie : Illégal de facto (Question sociétale non posée) (2015)


Justice & criminalité
Peine de mort : Abolie pour tous les crimes (2015)
Taux d'homicide volontaire : 2,6 | Faible (2006)
Taux d'incarcération : 220 | Élevé (2015)


Liberté de religion
Restrictions gouvernementales : 7,4 | Très élevées (2013)
Hostilités sociales : 4,5 | Moyennes (2013)


psychisme
Indice de bonheur : 5,389 | Moyen (2016)
Taux de suicide : 7,9 | Moyen (2012)


Conjugalité
Polygamie : Totalement illégale et criminalisée (2017)
Homosexualité : Union homosexuelle non reconnue (2014)
Taux de divortialité : 20% | Moyen (2011)


Condition de la femme
Niveau de sécurité physique : Faible (2014)
Femmes victimes de violences : n.c.
Justification des violences conjugales : 24,7% | Problèmes sensibles (2015)


Droits de l'enfant
Discipline imposée par la violence : 65% | Situation très grave (2015)
Mariage des enfants : 14,7% | Problèmes sensibles (2013)
Travail des enfants : 5,9% | Situation plutôt modérée (2013)


Personnes âgées
Situation des seniors : 36,3 | Situation difficile (2015)


Scolarité
Taux d’alphabétisation : 95,68% | Très élevé (2015)
Espérance de vie scolaire : 16,38 années | Élevée (2013)
Taux de scolarisation (primaire) : 92,90% | Très élevé (2013)
Taux de scolarisation (secondaire) : 86,69% | Élevé (2013)


Recherche & universités
Publications scientifiques de l'État : 348 836 | Contribution moyenne (1996-2013)
Universités de renommée mondiale : 1 | Prestige très faible (2014)


monnaie : Livre turque
PIB (M$): 717 879,79 | Élevé (2015)
Croissance PIB : 4,0% | Élevée (2015)
PIB/habitant ($) : 9 125 | Relativement élevé (2015)


Ressources naturelles
Charbon, minerai de fer, cuivre, chrome, antimoine, mercure, or, barytine, borate, strontium, émeri, feldspath, calcaire, magnésite, marbre, perlite, pierre ponce, soufre, argile, hydroélectricité.


Budget

Dépenses publiques

Source : Banque mondiale.
Rang Budget Dépenses en % du PIB
© Atlasocio.com
  Santé 5,41% (2014)
  Éducation 2,86% (2006)
  Armée 2,22% (2014)
  Recherche 0,94% (2013)
Peu prioritaire                                Très prioritaire


Secteurs d'activité

Répartition des secteurs d'activité

Rang Secteur d'activité % de la population active
(2016)
% du PIB
(est. 2016)
© Atlasocio.com
  Tertiaire (Services) 54,9% 60,8%
  Secondaire (Industrie) 26,6% 32,3%
  Primaire (Agriculture) 18,4% 6,9%
Très dépendant                                Peu dépendant


Réalités socio-économiques
Indice de développement humain : 0,759 | Élevé (2014)
Indice de progrès social : 66,24 | Moyen (2015)
Indice du capital humain : 67,09 | Moyen (2015)
Droits du travail : Situation très grave (2015)


Emploi
Taux de chômage : 11,39% | Élevé (2017)
Taux de chômage des -25 ans : 20,50% | Très élevé (2017)
Taux de chômage des +55 ans : 6,7% | Faible (2014)
Emploi à temps partiel : 12,3% | Élevé (2013)


Répartition des richesses
Indice de corruption : 42 | Moyen (2015)
Inégalités de revenu : 41 | Moyennes (2011)
Population sous le seuil de pauvreté : 1,6% | Très faible (2014 - Banque mondiale)
21,9% de la population sous le seuil de pauvreté national en 2015 selon The World Factbook (CIA).


Infrastructures & tourisme
Accès à Internet : 46,3% | Faible (2013)
Entrées touristiques : 39 478 000 | Très élevées (2015)


Indice de la faim : < 5 | Très faible (2017)
Accès à l'eau potable : 100% | Très élevé (2015)
Accès aux sanitaires : 94,9% | Très élevé (2015)

espérance de vie : 75,8 ans | Élevée (2015)
espérance de vie en bonne santé : 66,2 ans | Moyenne (2015)

Immunisation DTP (% enfants vaccinés) : 98% | Très élevée (2015)

Couverture des services de santé : 71% | Élevée (2015)
Médecins par habitant : 1,711‰ | Problèmes sensibles (2011)
Lits d'hôpitaux par habitant : 2,5‰ | Problèmes sensibles (2011)


Structure de la production électrique

Production électrique nationale (2012)

Rang Type de production électrique % production électrique nationale
© Atlasocio.com
  Fossile 72,7%
  Hydraulique 24,2%
  Éolien 2,4%
  Géothermie 0,4%
  Biomasse 0,2%
  Déchets non renouvelables 0,1%
  Solaire 0,004%
Très polluant                                Peu polluant


Indice de performance environnementale : 67,68 | Moyen (2016)
Indice de vulnérabilité environnementale : 353 | Élevé (2004)

Empreinte écologique (hag/hab.) : 3,3 | Faible (2012)
Capacité biologique (hag/hab.) : 1,5 | Faible (2012)
Déficit/Réserve écologique : -120% | Déficit élevé (2012)

Émissions de CO2 de l'État (kt) : 353 394 | Élevées (2014)
Émissions de CO2/hab. (t) : 4,408 | Faibles (2013)


▶ CONSULTER :  Définitions détaillées des indicateurs

 Echelle de couleurs : Situation très négative ; Situation négative ; Situation moyenne ; Situation positive ; Situation très positive ; n.c. (non communiqué)

 Cartes/images : The World Factbook 2013-14. Washington, DC: Central Intelligence Agency, 2013. Domaine public ; Wikimedia Commons.

 Géographie
Superficie : ONU, Instituts officiels nationaux.
Utilisation des terres : Food and Agriculture Organization of the United Nations.
Topographie : Encyclopædia Britannica ; Geological Society of London ; Rutgers University Department of Physics and Astronomy ; The World Factbook, CIA.

 Démographie
Population : Instituts officiels nationaux ; ONU ; The World Factbook, CIA.
Taux de croissance démographique : ONU ; recensements nationaux ; Eurostat ; SPC ; The World Factbook, CIA.
Solde migratoire pour 1 000 habitants : ONU.
Taux de migration net : ONU.
Âge médian : ONU.
Indice de fécondité : ONU ; OMS ; Banque mondiale.
Taux de natalité : OCDE ; Banque mondiale.
Taux de mortalité : OCDE ; Banque mondiale.
Population urbaine : ONU.
Principales villes / agglomérations : Instituts officiels nationaux ; ONU.
Langues : Recensements nationaux ; Instituts de recherche.
Ethnies : Recensements nationaux ; Instituts de recherche.
Religions: Recensements nationaux ; Instituts de recherche.

 Politique
Arme nucléaire : SIPRI Yearbook, Oxford University Press.
Conscription : Législations nationales.
Indice de puissance militaire : GlobalFirepower.
Effectifs militaires : IISS.
Indice de pacifisme : Institute for Economics & Peace.
Indice de terrorisme : Institute for Economics & Peace.
Indice de démocratie : The Economist Group.
Liberté d'expression : Reporters Sans Frontières.
Droit à l'avortement : Législations nationales.
Droit à l'euthanasie : Législations nationales.
Peine de mort : Législations nationales.
Taux d'homicide volontaire pour 100 000 habitants : United Nations Office on Drugs and Crime.
Taux d'incarcération pour 100 000 habitants : ICPS & ICPR.
Liberté de culte / religion : Pew Research Center’s Religion & Public Life Project.

 Société
Indice de bonheur : United Nations Sustainable Development Solutions Network.
Taux de suicide : OMS.
Polygamie : Législations nationales.
Droits homosexuels : Législations nationales.
Taux de divortialité : UNSTAT ; Eurostat.
Niveau de sécurité physique des femmes : WomanStats Project.
Femmes victimes de violences : UNICEF ; EUAFR ; IMW.
Justification des violences conjugales : UNICEF.
Discipline imposée aux enfants par la violence : UNICEF.
Mariage des enfants : UNICEF.
Travail des enfants : UNICEF.
Situation des seniors : HelpAge International.

 Éducation
Taux d’alphabétisation : UNESCO ; PNUD.
Espérance de vie scolaire : UNESCO.
Taux net de scolarisation au primaire : UNESCO.
Taux net de scolarisation au secondaire : UNESCO.
Publications scientifiques : SCImago Journal Rank.
Universités de renommée internationale : Jiao Tong University of Shanghai.

 Économie
Ressources naturelles : The World Factbook, CIA.
PIB nominal : Banque mondiale.
Croissance du PIB : Banque mondiale.
Dépenses en éducation (% PIB) : UNESCO.
Dépenses militaires (% PIB) : SIPRI.
Dépenses en recherche et développement (% PIB) : UNESCO.
Dépenses en santé (% PIB) : OMS.
Répartition des secteurs d'activité (% PIB) : Banque mondiale.
Répartition des secteurs d'activité (% population active) : The World Factbook, CIA.
Taux de chômage et emploi à temps partiel : Instituts officiels nationaux ; OIT ; OCDE.
Droits du travail : Confédération Syndicale Internationale.
Indice de développement humain : PNUD.
Indice de progrès social : Social Progress Imperative.
Indice du capital humain : World Economic Forum.
Indice de corruption : Transparency International.
Inégalités de revenu (GINI) : Banque mondiale.
Population en dessous du seuil de pauvreté national : Banque mondiale ; The World Factbook, CIA.
Accès à l'électricité (% population) : Sustainable Energy for All (SE4ALL), World Bank.
Accès à Internet (% population) : Union internationale des télécommunications ; Banque mondiale.
Entrées touristiques internationales : UNWTO Tourism Highlights.
Recettes touristiques internationales : UNWTO Tourism Highlights.

 Santé
Indice de la faim : IFPRI.
Accès à l'eau potable : UNICEF ; OMS.
Accès aux sanitaires : UNICEF ; OMS.
Immunisation DTP (% enfants vaccinés) : OMS.
Espérance de vie : OMS.
Espérance de vie en bonne santé : OMS.
Couverture des services de santé (% population) : OMS.
Médecins pour 1000 habitants : OMS.
Lits d'hôpitaux pour 1000 habitants : OMS.

 Énergie
Production électrique nationale : AEI ; OCDE ; Observatoire des énergies renouvelables.

 Environnement
Indice de performance environnementale : Yale University & Columbia University.
Indice de vulnérabilité environnementale : PACSU, UNEP.
Empreinte Ecologique : Global Footprint Network.
Capacité biologique : Global Footprint Network.
Déficit / réserve écologique : Global Footprint Network.
Émissions de CO2 de l'État : EDGAR ; CDIAC ; UNFCCC.
Émissions de CO2 par habitant : EDGAR ; CDIAC ; UNFCCC.