L'ATLAS SOCIOLOGIQUE MONDIAL


Accueil »  Classements et listes par thématique »  Défense »  Classement des États du monde par arsenal nucléaire

Classement des États du monde par arsenal nucléaire


© Atlasocio.com | Mis à jour le 11/09/2021

 

En début 2021, neuf États – États-Unis, Russie, Royaume-Uni, France, Chine, Inde, Pakistan, Israël, Corée du Nord – possèdent environ 13 080 armes nucléaires, dont 3 825 déployées avec des forces opérationnelles et près de 2 000 maintenues en état d’alerte élevée.

Des arsenaux nucléaires en diminution

Dans l’ensemble, selon le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), les stocks d’ogives nucléaires continuent de diminuer, principalement grâce aux réductions appliquées par les États-Unis et la Russie qui regroupent 92 % des stocks nucléaires à l’échelle mondiale. Cette diminution résulte de la signature du traité New START de 2010 visant à réduire et limiter le nombre des armes stratégiques offensives. Toutefois, le SIPRI souligne le fait que les États-Unis et la Russie ont mis en place des programmes vastes et coûteux afin de remplacer et moderniser leurs ogives nucléaires. Les autres États dotés de l’arme nucléaire ont certes des stocks considérablement plus petits, mais tous développent de nouveaux systèmes d’armes ou en ont annoncé l’intention. La Chine, l’Inde, et le Pakistan augmenteraient la taille de leurs arsenaux nucléaires, tandis que la Corée du Nord continue de placer son programme nucléaire militaire au centre de sa stratégie de sécurité nationale, ayant mené son 6e essai nucléaire en 2017.

▶ LIRE ÉGALEMENT : Chronologie des essais nucléaires et des traités liés à leur interdiction

Publicité

Sur les stocks mondiaux de matières fissiles

Les matières premières des armes nucléaires sont des matières fissiles, soit de l’uranium hautement enrichi (UHE) ou du plutonium séparé. La Chine, la France, la Russie, le Royaume-Uni et les États-Unis produisent les deux à des fins d’armement nucléaire, tandis que l’Inde et Israël produisent principalement du plutonium. Concernant le Pakistan, la production est majoritairement de l’UHE, mais le pays renforce sa capacité à produire du plutonium. La Corée du Nord produit quant à elle du plutonium pour une utilisation destinée aux armes nucléaires, mais pourrait également avoir produit de l’UHE. À noter que tous les États dotés d’une industrie nucléaire civile sont capables de produire des matières fissiles.

Une transparence de l’information insuffisante

En termes de transparence relative à l’arme nucléaire, les États-Unis ont divulgué de nombreuses informations sur leurs stocks et leurs forces disponibles, ainsi que, dans une moindre mesure, le Royaume-Uni et la France. De son côté, la Russie se refuse à divulguer publiquement la répartition détaillée de ses forces, bien que ce type d’information est partagé avec les États-Unis en vertu du traité New START. À ce titre, le gouvernement américain a cessé de divulguer des informations détaillées sur les forces nucléaires russes et chinoises. Le SIPRI précise enfin que l’Inde et le Pakistan ont fait des déclarations sur certains de leurs essais mais ne fournissent aucune information sur le statut ou la taille de leurs arsenaux, qu’Israël maintient sa politique de ne pas commenter son arsenal nucléaire, et que la Corée du Nord ne transmet aucune information sur ses capacités nucléaires.

Publicité

Classement par année

Classement des États du monde par arsenal nucléaire en 2021

Source : SIPRI Yearbook 2021, Armaments, Disarmament and International Security, Oxford University Press, Stockholm International Peace Research Institute, p. 17.
Rang État Ogives opérationnelles [1] Autres ogives [2] Total des stocks
© Atlasocio.com
  Russie 1 625 4 630 6 255
  États-Unis 1 800 3 750 5 550
  Chine 350 350
  France 280 10 290
  Royaume-Uni 120 105 225
  Pakistan 165 165
  Inde 156 156
  Israël 90 90
  Corée du Nord 40-50 40-50
Notes :
[1] Ogives placées sur des missiles ou situées sur des bases avec des forces opérationnelles.
[2] Ogives placées au sein d'un stockage central et nécessitant une certaine préparation (par exemple, le transport et le chargement sur les lanceurs) avant qu'elles puissent devenir pleinement opérationnelles. Peut également comprendre les ogives en attente de démantèlement.